E-réputation : qu’êtes-vous prêt à montrer à la NSA ?

Si vous êtes entrepreneur et que vous êtes présent sur Internet, il y a de fortes chances que cette information vous touche. Alors, comment construire son e-réputation en ayant conscience que l’on peut-être surveillé ?

Comment peut-on peut protéger sa e-reputation
Comment peut-on peut protéger sa e-reputation ?

Imaginez que vous soyez observés par les services secrets américains. Imaginez que la NSA soit au courant de votre vie privée digitale. Le scénario que vous construisez dans votre tête pourrait ressembler à un film de science-fiction à la « 1984 » de Georges Orwell. Cependant il s’agit de faits réels selon le nouveau scandale « Snowden » : la NSA aurait accès à toutes les informations stockées sur plusieurs réseaux sociaux.

Les risques que met en relief ce scandale

Selon l’article du Guardian, les États-Unis ont développé le programme « top secret » PRISM afin de récolter les données de chaque citoyen inscrit sur les plus grands réseaux sociaux du monde : Facebook, Skype, Google, etc… La NSA a potentiellement le pouvoir d’accéder à vos photos, hobbies et même vos email.

Cette initiative est une violation des droits à la vie privée : il est possible que vous vous fassiez espionner à n’importe quel moment. Mais étant donné le nombre d’internautes dans le monde entier (plus de 1 milliard d’utilisateurs rien que sur Facebook par exemple), le risque de vous faire cibler est assez faible, à moins que vous ayez des soucis avec l’administration américaine.

Si vous faisiez déjà attention à ce que vous publiez sur Internet, l’affaire Snowden est une belle piqûre de rappel sur ce que vous avez l’habitude de publier sur les réseaux sociaux.

Comment construire son e-réputation en limitant les risques ?

Voici quelle serait la meilleure manière de procéder pour construire sereinement son image digitale selon cet article sur l’utilisation des réseaux sociaux par les entreprises :

– l’empathie (se mettre à la place de son ou ses interlocuteurs)

– l’authenticité (adopter un ton personnel et franc dans ses échanges digitaux)

– la transparence (être honnête et éthique)

Cette démarche ne vous permettra pas d’échapper au programme « PRISM » de la NSA, mais elle vous permettra d’être irréprochable. Si vous êtes irréprochable, alors on ne pourra rien vous reprocher : vous serez serein et confiant même si on vous observe. En effet, si vous êtes transparent et honnête, alors vous n’avez rien à cacher.

Si vous êtes empathique, alors vos interlocuteurs n’auront aucune raison de vous « attaquer ».

Pour mettre cette procédure en place, voici quelques réflexes à adopter avant que vous publiiez du contenu sur Internet, que ce soit dans un article, sur les réseaux sociaux ou même dans vos mails :

1. Mettez-vous à la place de votre interlocuteur : quelle est sa situation ? Quels sont ses besoins ou problèmes ? Comment va-t-il réagir à ce que je vais lui écrire ? Qu’attend-il de moi ?…

2. Soyez singulier : est-ce que le message est en accord avec mon style, mes valeurs et ma vision ? Est-ce que ma manière de m’exprimer crée de la proximité avec mon interlocuteur ?

3. Dites la vérité : est-ce que ma communication est vraie ?

Ces petits réflexes vous permettront de vous rassurer dans ce que vous publiez, même si vous avez conscience que la NSA peut y accéder.

Jérôme Hoarau

Pourquoi-entreprendre.fr

Jérôme Hoarau

Jérôme Hoarau

Contributeur

Blogueur sur Pourquoi entreprendre, cela fait maintenant 3 ans que je fais des recherches et des publications sur l’entrepreneuriat et sur l’esprit d'entreprendre (qui selon moi est un état d’esprit plus que de la création d’entreprise). Je suis l’auteur du livre l’aventure Entrepreneuriale , un guide d'entrepreneuriat . Aujourd’hui, je suis également formateur en soft skills sur creapreZent et co-fondateur de YesYouDo, le média optimiste. @jero974

1 Commentaire
  1. « ne parlez pas trop fort du régime, vous pourriez avoir des problèmes » semble être la conclusion de cet article. C’est exagéré je vous l’accorde, mais le ton de l’article est ambigu.

    Celui-ci commence par « dénoncer » un scénario digne de 1984 et finit par des directives pour se plier aux attentes de la NSA. Le passage « Si vous êtes irréprochable, alors on ne pourra rien vous reprocher » rappelle quand même de mauvais souvenirs. Irréprochable aux yeux de qui ? D’où viennent ces conseils d’ailleurs ?

    Il s’agit d’une violation de nos libertés, que nous pouvons encore contester au lieu de l’accepter.

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux