Mercredi 26 novembre 2014
A la une...
Accueil » Actualités » Economie numérique : bilan et perspectives des PME

Economie numérique : bilan et perspectives des PME

Face à l’évolution technologique et l’importance grandissante de la communication online, comment les entrepreneurs s’organisent-ils ? Un sondage Linkeo met à jour les besoins et l’activité des entreprises françaises face à l’économie numérique.

Du 30 mars au 30 mai 2011, 400 TPE et PME ont été interrogées sur leur motivation et leur usage d’internet comme outil de communication. Deux critères de sélection ont permis de retenir 100% des entreprises qui possèdent un site internet strictement professionnel, et qu’elles gèrent depuis plus de 12 mois.

Tour d’horizon du profil type des TPE et PME actives sur le web

De cette étude se dégage que les secteurs d’activité les plus familiers du web ne sont pas forcément ceux auxquels on peut s’attendre. Mais ce qu’il est important de souligner, c’est que l’utilisation de la communication sur internet n’est pas réservée à un secteur d’activité : artisans, commerçants, ou industriels, tous les secteurs d’activité se sont mis à la page du numérique. A noter cependant, les secteurs du service et de la construction/BTP sont les plus nombreux à utiliser un site internet professionnel, avec respectivement 29% et 22% des sondés. Vient ensuite l’industrie avec 12%, puis les commerces de proximité avec 8%.Toutefois, les secteurs de l’Immobilier, de l’agriculture, des loisirs et du tourisme sont peu représentés. Chacun de ces secteurs représente ainsi à 1% sur le total des entreprises interrogées.

En règle générale, les entreprises sondées emploient moins de 7 salariés. Cela concerne 83% des entreprises interrogées, tandis que 10% d’entre elles sont composées de 7 à 9 salariés, et 7% seulement sont formées de 10 à 100 salariés. La communication internet ne dépend donc pas de la taille de l’entreprise

La communication en ligne n’est pas non plus réservée aux citadins… Il s’avère en effet que 72% des entreprises qui investissent la toile pour communiquer sont situées en zone rurale, ou dans des villes de petite taille (moins de 10 000 hab.). En revanche, l’effectif est de 14% sur Paris et IDF.

Pour ce qui est des entrepreneurs, le sondage a révélé que les communicants sont en grosse majorité composés d’hommes (71%), contre 1/3 de communicantes (29%). Mais le plus étonnant concerne la tranche d’âge de ces entrepreneurs. Certes, les 35-49 ans sont présents à 57%, mais sont également fortement présents les entrepreneurs issus de la « génération Minitel » avec 29% des sondés. Seuls 12% des 25-34 ans communiquent professionnellement sur la toile.

Autre indicateur, 61% des entrepreneurs ont un niveau d’étude inférieur au Bac, 32% possèdent une formation Bac ou Bac +2, et seulement 7% possèdent un diplôme supérieur à BAC +3. Ces chiffres démontrent que « le media internet n’est pas réservé à une élite ».

Comment les TPE et PME appréhendent-elles l’outil de communication « internet » ?

La part du e-commerce est relativement faible, puisque seul 15% des entreprises possèdent un site de vente en ligne, en revanche, toutes accordent une grande importance à leur visibilité sur internet et souhaitent se former aux TIC.

La motivation est forte, car Internet offre de nouvelles perspectives alors que le contexte économique est relativement tendu. Ainsi, 61% des entrepreneurs déclarent diversifier leur budget de communication. De plus, la création de leur site internet résulte d’un choix souvent stratégique : 54% des entreprises ont crée leur site dans le but de faire connaitre leurs produits et services, 53% pour générer de nouveaux contacts, 51% pour améliorer leur image de marque, 48% pour mettre en avant les informations pratiques de leur structure et 45% pour augmenter leur chiffre d’affaires.

En ce qui concerne leur visibilité online, 90% considèrent le référencement naturel comme une technique privilégiée de mise en avant. Seuls 4% ont opté pour un référencement payant, et 2% pour le display, à savoir les campagnes d’affichage en ligne. L’attraction des réseaux communautaires reste étonnement encore très faible, puisque seul 1% des entreprises considèrent que les réseaux sociaux peuvent leur permettre d’accroitre leur visibilité.

Au total, ce sont 43% des entrepreneurs qui souhaitent augmenter sensiblement leur visibilité dans les 6 mois à venir.

Parmi les autres outils de communication utilisés par les TPE et PME, 32% offrent déjà la possibilité pour leurs internautes de s’inscrire à leur newsletter, via leur site internet.

Les entrepreneurs à la recherche de conseils et de contenus

Avec l’évolution d’internet, les entrepreneurs doivent « monter dans le train du numérique » et ils en sont bien conscients ! Ainsi, 26% d’entre eux souhaitent se former aux nouveaux outils numériques, 35% ont l’intention d’enrichir leur site avec du contenu via notamment des visuels ou des textes additionnels, et 25% s’intéressent au design de leur site internet. La vidéo online est également un sujet vers lequel se tournent les TPE-PME, puisque 15% ont prévu d’en créer dans les 6 mois à venir. Nous sommes donc bien entrés dans l’ère du contenu.

En ce qui concerne les réseaux sociaux, seulement 5% des entreprises possèdent déjà une page Facebook, et la moitié déclarent être intéressés par les potentielles évolutions du réseau social Facebook. De même, l’intérêt pour les applications mobiles est également grandissant chez les entrepreneurs, avec 23% d’entre eux qui prévoient que l’internet mobile aura un impact sur leur activité commerciale.

Avec l’évolution numérique, les entreprises se tournent de plus en plus vers de nouveaux besoins liés aux problématiques du web et des TIC. Se former à ces nouvelles technologies devient donc un enjeu par chacune d’entre elles, qui va de pair avec l’augmentation du besoin de visibilité en ligne, et de recherche de nouveaux outils de communication internet. Les réseaux sociaux et applications web et mobile sont également en plein essor, d’où l’intérêt – encore timide – des entreprises envers ses outils. Encore relativement peu utilisés, ces outils de communication sont cependant perçus comme possiblement impactant pour leur activité future et les prévisions à 6 mois indiquent que les entrepreneurs ont clairement décidés de s’y intéresser.

En bref, une tendance qui se dessine et qui devrait booster l’activité des entreprises de conseil, de création de contenus ou de community management.

A propos de berengere

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>