Entreprendre en Inde : les 10 points à retenir

Membre des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) et 11e puissance économique mondiale, l’Inde, la « plus grande démocratie du monde » attire aujourd’hui tous les regards. Après un mois et demi passé dans le pays, l’équipe du W Project vous livre 10 points d’attention pour mieux comprendre ce que veut dire entreprendre en Inde.

L'Inde raconté par l'équipe de W project
L’Inde raconté par l’équipe de W project

1- N°1 en 2050 ?

Malgré une croissance en fort ralentissement (4,5% au dernier trimestre de 2012 – Tresor) l’Inde pourrait devenir la première puissance économique mondiale en 2050 (LCI).

2 L’Inde Forte De Ses Hommes

L’Inde c’est avant tout 1,237 milliard d’habitants (Banque Mondiale – 2012) dont plus de 70% à moins de 36 ans (Ubifrance). Cette population jeune représente un véritable atout pour le pays. Ajoutez à cela une classe moyenne en construction et vous obtiendrez un demande intérieure, déjà forte, au potentiel énorme.

3- Un Pays d’entrepreneurs…

L’Inde c’est un mélange de grands groupes tels que Tata, Mahindra, Reliance mais aussi de petits entrepreneurs qui font preuve chaque jour d’ingéniosité, d’esprit d’initiative et de créativité pour bricoler, réparer et vendre aliments, appareils d’électroménager et autres.

Les réussites dans les technologies et l’information de la ville de Bangalore, dans les produits pharmaceutiques de la ville d’Ahmedabad souligne la capacité de l’Inde à s’imposer sur des secteurs

4- … Et un écosystème startup en développement

« L’ecosystème startup en Inde est en train de se constituer dans le sillage des réussites de Justdial, Makemytrip.com ou plus récemment Inmobi ou Flipkart » nous confiait Alexandre Souter, fondateur de Bootstrapp.

Bangalore, Delhi, Chennai sont les villes qui concentrent le plus de startups selon le World Startup Report sur l’Inde.

5- Bureaucratie & Administration

Vous aimez les documents, les formulaires administratifs et la bureaucratie ? L’Inde est faite pour vous ! Préparez-vous à un véritable parcours du combattant à l’heure de créer votre société et à chaque nouveau contrat. La revue de l’Inde relevait dans un de ses papiers Un accord commercial indien-type implique quelques 30 parties, 257 signataires et 118 exemplaires du même document.

Selon l’indicateur Doing Business, l’Inde est classée 173 pays sur 185 pour la création d’entreprises avec des procédures nombreuses (12) et longues (27 jours en moyenne).

6- Protectionnisme et préférence nationale

Si le pays s’ouvre progressivement depuis il n’en reste pas moins que de nombreux secteurs sont encore protégés par des mesures protectionnistes. Le Global Trade Alert recense, ainsi plus de 185 mesures sur les 3 derniers mois

à cela s’ajoutent, une forme de « préférence nationale » des consommateurs indiens en partie due à des raisons de coûts.

7- Une demande pour l’expertise française

Pour continuer son développement, l’Inde souhaite s’appuyer sur les connaissances et les compétences technologiques des pays développés. Dans le top 3 des investisseurs étrangers en Inde (Diplomatie.gouv), la France a son rôle à jouer notamment dans les domaines à haute valeur ajoutée. À ce titre on peut citer :

– secteur des transports/infrastructure

– santé et industrie pharmaceutique

– télécommunication

– énergie

– distribution

8- S’implanter au bon endroit

L’Inde est bien plus qu’un pays, c’est un véritable continent. 7e plus grand pays du monde, il abrite et regroupe des différences socioculturelles fortes du nord au sud, de l’est à l’ouest. Parmi les 28 états et les 27 villes de plus d’un million d’habitants, vous devrez bien choisir votre zone d’implantation et adapter votre offre en fonction de votre zone d’implantation.

Il vous faudra aussi prendre en compte les différentes taxes qui varient d’un état à l’autre et peuvent rapidement devenir un casse-tête.

9- Culture et travail

Pour les hindous qui représentent plus de 80% de la population indienne, la vie est en partie régie par un système de castes, qui donne droit à telle position dans la société. « Un paramètre à prendre en compte au moment de constituer son équipe, de choisir ses managers et de décider des promotions au risque de froisser certains de vos collaborateurs » pour les membres de la Chambre de Commerce Franco Indienne.

Les Indiens attachent beaucoup d’importance à avoir une relation de confiance et d’écoute avec leurs supérieurs et sont également très dévoués. Le modèle du paternalisme est très répandu.

Enfin, la ponctualité est de mise à tous les rendez-vous.

10- Autant de problèmes que d’opportunités ?

Coupure de courant, routes délabrées, gestion des déchets, pauvreté et tant d’autres. Ce sont autant de problèmes qui cherchent des solutions, le paradis pour un entrepreneur (baroudeur) ?

Brice de Matharel et Thomas Nanterme

W Project

The W Project

Contributeur

Fondé par Brice de Matharel et Thomas Nanterme, le W Project est une association qui part à la rencontre des français de l’étranger dans 14 pays pour partager leur expérience et construire la première plateforme dédiée à l’entrepreneuriat à l’étranger. http://www.wproject.fr/

3 Commentaires
  1. C’est une blague j’espère la ponctualité de mise?

    Sinon, l’article perd toute sa crédibilité!

    Si oui, alors cool, j’apprécie l’aspect « castes » à prendre en compte lors de la constitutions d’équipes, à étudier.

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux