Entrepreneur : 5 phrases qui motivent à bloc son équipe

Emporté par sa vie trépidante d’entrepreneur, le dirigeant oublie, de temps à autre, de remotiver l’ensemble de ses collaborateurs. Voici cinq phrases qui feront toujours effet.

Motiver ses troupes est un travail de tous les jours

« Voilà, comment je vois les choses »

Une formule d’introduction qui a son importance. Vous avez beau être le responsable, l’animateur d’équipe, au moment d’une réunion, vous êtes au même niveau que les autres. Seul compte, à vos yeux comme à ceux de l’équipe, la résolution de la problématique posée. En clair, de la logique, rien que de la logique.

Car, si l’autorité organise la créativité, elle peut à l’inverse l’affadir, voire l’assécher, faute d’avoir pu les libérer de la peur de dire « une bêtise ». Aussi, faut-il parfois laisser monter le débat jusqu’à la controverse.

Cadré, il ne peut en ressortir que du bon.

« Merci »

On n’imagine jamais assez la puissance du « merci ». C’est bien simple, oubliez-le une seule fois et vous récolterez l’inimitié éternelle de la personne lésée. Imaginez alors ce que cela peut donner dans une entreprise.

Pas besoin également de jouer une trop grande humilité. Si quelqu’un vous remercie, acceptez-les par un simple : « de rien ». Rien n’est plus agaçant de voir quelqu’un minimiser le remerciement que vous venez d’attribuer. Alors si un salarié vous gratifie d’un « merci », n’oubliez jamais de le regarder dans les yeux et de lui dire: « mais de rien, ça m’a fait plaisir de pouvoir (vous) t’aider ».

Bon, avoir passé le sel ne nécessite pas non plus de formule de politesse trop développée

« Je me suis planté »

Coincé dans l’image du « patron parfait », certains entrepreneurs n’envisagent pas une seule seconde de dire à leurs employés qu’ils ont pu se tromper. La peur de perdre la face, en charisme ou, pire aux yeux des hommes, en autorité. Résultat, faute de remise en question, les membres de l’équipe ne cherchent plus à s’améliorer. « Pourquoi se faire du mal, si lui s’imagine parfait », se disent-ils. Pas très constructif tout ça…

D’autant que, la plupart du temps, le responsable sait qu’il a commis une erreur. Il s’en veut, se méfie de lui-même, perd confiance. Et ça se voit. Mais, comme il a tout mis sous le tapis, personne au sein de l’équipe ne le reconsidère.

Alors, pour ceux ont du mal à se remettre en question, gardez en tête la phrase de La Rochefoucauld : « on doit se consoler de ses fautes quand on a la force de les avouer ».

« C’était du bon boulot! »

Quoiqu’en dise votre entourage ou votre égo, on ne reçoit jamais assez d’encouragement de la part de son patron. Alors, ne lésinez pas, surtout s’ils sont mérités.

« Je suis content de ce que tu nous as présenté », « tu as fait du très bon travail », ou plus simple, mais tout aussi efficace : « c’était super ». Autant de formules qui encourageront les collaborateurs à se donner encore plus de mal.

Ne craignez jamais également de revenir en arrière. Ils pourront toujours faire l’indifférent au moment de vos félicitations, les salariés congratulés seront néanmoins ravis, au fond d’eux, que vous ayez remarqué la qualité du travail fourni.

Vous le savez mieux que personne, rien n’est plus frustrant de ne pas être reconnu dans ce que l’on fait.

« Peux-tu me montrer comment tu as fait »

Vous avez beau être au centre de l’entreprise, certaines choses vous échappent. Heureusement, la qualité de vos collaborateurs vous sauve à chaque fois.

D’autant que, contrairement à ce que pensent certains dirigeants, cela ne vous rabaisse pas. Au contraire, vous montrez du respect à son savoir et donc à sa valeur dans l’équipe. Vous valorisez son apport dans l’entreprise. Et ça, ça motive à bloc.

Aussi, ne vous limitez pas à une simple demande d’informations. Il faut qu’il vous enseigne, vous forme à ses compétences.

Et puis, de cette manière, vous testez sa capacité à être manager.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite.
Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

7 Commentaires

Laisser un commentaire