Et si nous fêtions notre travail pour booster notre motivation ?

Le 1er mai est devenu un symbole international aujourd’hui. La fête du Travail, originellement un mouvement syndical, devient selon les pays un jour férié synonyme de joie et de bonne humeur pour les travailleurs.

Fêter le travail pour se remotiver

Une fête est souvent associée à la célébration d’un accomplissement. Or, pourquoi ne fêter le travail qu’une fois par an ? Et vous, comment célébrez-vous vos accomplissements professionnels et ceux de vos collaborateurs ? Cela créera de la motivation au travail.

La motivation par la récompense

Mais récompenser quoi ? Car selon des études scientifiques, si vous récompensez la performance (l’atteinte ou le dépassement d’objectifs) vous déclencherez l’effet inverse que celui souhaité : une baisse de la performance.

Comme l’explique Dan Pink dans cette conférence TED « la surprenante science de la motivation », les facteurs de motivations externes comme la récompense constituent l’une des bases du management du XXe siècle : ces motivations externes stimuleraient la productivité et l’efficacité des travailleurs. Or, il semble selon lui que ce ne sont pas les motivations externes, mais internes (dites « intrinsèques ») qui stimuleraient le plus l’efficacité au travail au XXIe siècle.

L’effet « pervers » d’une récompense est une sorte de « pression » pour la performance, qui empêche le « lâcher-prise » nécessaire pour la créativité, notamment pour les tâches complexes. Donc attention à la condition : si j’atteins mon objectif, je me récompenserai.

L’idée proposée ici serait plutôt d’adopter le point de vue suivant : « Il n’y a pas de chemin vers le bonheur, le bonheur est le chemin » (de Lao Tseu). En d’autres termes, plutôt que de récompenser pour l’atteinte des objectifs, essayez de récompenser pour le travail effectué (indépendamment de l’objectif atteint). Si vous avez la sensation d’avoir « bien travaillé » alors, fêtez ce travail !

Essayez d’en faire autant avec vos collaborateurs, félicitez et célébrez leur travail plutôt que leurs performances liées aux objectifs, vous verrez que leur motivation et leur reconnaissance en sera plus grandes. Pour savoir s’ils ont bien travaillé (car la performance par objectifs est une façon de mesurer de manière objective un travail effectué), reposez-vous sur leur sensation et sur la vôtre plutôt que sur des critères chiffrés. Faites confiance à votre « instinct » comme le dit Bruno Humbert, cofondateur de La Ruche dans cette interview.

Fêtez le travail de vos collaborateurs

Dan Pink, un des penseurs en management le plus influent du début du XXIe siècle, affirme que la motivation intrinsèque, la motivation efficace du XXIe siècle, repose sur les trois piliers suivants :

– la maîtrise

l’autonomie

le sens

Ainsi, si vous donnez plus d’autonomie en responsabilisant vos employés, plus de maîtrise en les formant et plus de sens en clarifiant les intentions de l’entreprise et des dirigeants, vous motiverez vos salariés.

Dan Pink partage une expérience qui a été réalisée dans une entreprise australienne : demander à ses collaborateurs de travailler sur quelque chose qu’ils aiment pendant 24 heures qui ne soient pas liées à leur travail. Les résultats sont surprenants ! Alors, pourquoi ne pas essayer vous aussi de créer une « fête » pendant laquelle vous demandez à vos collaborateurs de travailler sur un projet qu’ils aiment, qu’ils partagent ensuite avec leurs collègues pendant une festivité conviviale. Vous leur donnerez de l’autonomie (ils seront libres), du sens (travailler sur ce qu’on aime a beaucoup de sens) et de la maitrise (ils ont choisi leur projet, et sont donc maître de ce dernier). Il s’agirait en quelque sorte une « fête » créatrice de motivation intrinsèque !

Finalement, la fête du Travail peut aussi être une célébration du travail dans une société, qui en plus de créer du bien-être en entreprise, pourrait booster la motivation des collaborateurs.

Jérôme Hoarau

Pourquoi-entreprendre.fr

Jérôme Hoarau

Jérôme Hoarau

Contributeur

Blogueur sur Pourquoi entreprendre, cela fait maintenant 3 ans que je fais des recherches et des publications sur l’entrepreneuriat et sur l’esprit d'entreprendre (qui selon moi est un état d’esprit plus que de la création d’entreprise). Je suis l’auteur du livre l’aventure Entrepreneuriale , un guide d'entrepreneuriat . Aujourd’hui, je suis également formateur en soft skills sur creapreZent et co-fondateur de YesYouDo, le média optimiste. @jero974

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux