France : un créateur d’entreprise sur cinq est un senior

Loin d’appartenir aux 30-40 ans, la création d’entreprises est de plus en plus prisée par les seniors. Le chômage explique cette tendance, mais pas uniquement.

Les seniors entrepreneurs sont l'avenir de l'avenir de la France
Les seniors entrepreneurs sont l’avenir de l’avenir de la France

Il n’y a pas d’âge pour entreprendre. La preuve, d’après une étude de l’observatoire Alptis et les chiffres de l’Insee, 20% des créateurs et repreneurs d’entreprises en France ont plus de 50 ans en 2011. Il faut dire, l’entrepreneuriat reste bien souvent l’unique alternative pour cette classe d’âge lorsqu’ils ont connu une période de chômage.

Dans le détail, la moitié des créateurs d’entreprises de plus de 50 ans ne possèdent pas d’emploi ou sont considérés comme inactifs avant de se lancer. Ce qui est d’ailleurs le cas pour 52% des créateurs d’entreprises, toutes classes d’âges confondus, en 2011. Comme quoi, la création d’entreprises demeure une solution viable face au chômage.

Un puissant antidote au vieillissement

Cependant, « le chômage ne suffit pas, à lui seul, à expliquer l’entrepreneuriat » chez les seniors, comme le rappellent les auteurs de l’étude. Le « besoin d’indépendance » et la volonté de rester actif justifient également ce nouveau choix de vie. Rien d’étonnant alors à ce que les cadres soient surreprésentés parmi les créateurs d’entreprises seniors.

Des cadres qui se lancent aussi bien sous un statut classique que sous une forme d’auto-entrepreneur. Un statut bien taillé aux yeux de Stéphane Rapelli, économiste qui a travaillé sur l’étude :  » il leur permet de continuer une activité à leur propre rythme, notamment à temps partiel, sans pour autant que le complément de revenus soit l’objectif principal recherché, puisqu’il est limité légalement ».

L’avenir de la France ?

Entreprendre pour les seniors s’avère également être un des meilleurs médicaments contre le vieillissement. Pour Serge Guérin, sociologue spécialisé sur les seniors et les questions de l’intergénérationnel, « entreprendre est un puissant antidote au vieillissement ». Pour le retraité, la création ou la reprise d’entreprise reste aussi un très bon moyen « de se montrer, et de montrer aux autres, qu’il est toujours en capacité de créer, d’avancer ».

Plus largement, les créateurs et repreneurs d’entreprises vont, avec le temps, devenir de plus en plus nombreux. Dans 15 ans, le sociologue rappelle que la France compte plus de 20 millions de personnes de plus de 60 ans. Beaucoup garderont « une activité professionnelle ou auront développé une entreprise. Sur certains territoires, les seniors seront le principal moteur de l’activité économique et culturelle », poursuit Serge Guérin.

Eh oui, les seniors sont l’avenir de la France.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

1 Commentaire
  1. Salut,

    bien qu’il soit louable de voir des personnes entreprendre à cet âge, je pense que l’on devrait plutôt parler des bienfaits qu’apportent l’entreprenariat.

    Entreprendre, c’est avant tout une aventure où nous sommes guidé par nos aspirations.

    Plus on avance dans l’aventure, plus on découvre que c’est un mode de vie que l’on devrait souhaiter à toute personne.

    Amicalement,

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux