Gérard Depardieu : 63 % des Français récusent son exil fiscal

L’exil fiscal de Gérard Depardieu condamné par deux Français du trois d’après une enquête BVA, à paraître dans Le Parisien et aujourd’hui en France ce dimanche.

L'acteur divise les français / Photo de Georges Briard
L’acteur divise les français / Photo de Georges Briard

Le plus rond des acteurs sépare les Français sur la question de son exil fiscal au pays de la vodka. Dans l’ensemble, 63 % des Français confient avoir une « mauvaise opinion » du comédien d’après une enquête BVA réalisée sur l’échantillon des 999 internautes – âgé de 18 ans et plus – interrogé vers la fin du mois de juin.

Mais le clivage politique refait surface concernant son échappatoire à l’impôt français. À gauche, il apparaît comme largement impopulaire. 92 % désapprouvent d’ailleurs totalement son exil.

Alors qu’à droite, le personnage au nez long apparaît, aux yeux de 60 % des personnes interrogées, comme un illustre acteur de sa génération. Un peu plus de la moitié acquiesce même sa fuite du pays.

La valse des gaffes

Tout le monde s’accorde à dire qu’il a un sérieux penchant pour l’alcool, qu’il entretient une mauvaise relation avec la police et qu’il aime un peu trop les « dictateurs ». Et pourtant, trois quarts des personnes (72 %) considèrent qu’il était et qu’il restera « un monstre sacré » du cinéma.

Reste maintenant à prouver qu’il fera un très bon pervers, très prochainement au cinéma, dans la peau de DSK.

Noëmie Beillon

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.