Harlem Shake : le buzz du moment

En entreprise, il est parfois bon de relâcher la pression. Pourquoi ne prendriez-vous pas 30 minutes sur votre temps de travail pour… danser sur une table, déguisé en poulet ? Ce n’est pas une idée en l’air. D’autres équipes le font. En ce moment même, partout dans le monde… on appelle ça le « Harlem Shake ». Prenez part au Buzz.

harlem-shake-widoobiz
La team Widoobiz fait son Harlem Shake

Rappelez-vous du « lip dub », tendance web de 2007. Le concept, rapidement adopté par les entreprises, était de chanter en playback sur une musique connue. Les Youtube et Dailymotion foisonnent de sociétés ayant filmé leurs collaborateurs en train de chanter sur des tubes planétaires, dans leurs bureaux. Mais, si vous voulez buzzer, trop tard pour vous y mettre : le « lip dub » n’est plus viral. Démodé.

Aujourd’hui, en 2013, on danse, on s’agite, on fait n’importe quoi, sans restrictions, pendant les trente premières secondes du morceau « Harlem Shake » de DJ Baauer.

Une vidéo « Harlem Shake » est toujours composée de deux parties : au début, un groupe de personnes vaque à ses occupations, comme si de rien n’était, écoutant la fameuse musique d’une oreille distraite. Pendant ce temps, dans la même pièce, un individu se trémousse en rythme, tout seul, superbement ignoré par les autres. Au moment où la phrase « do the Harlem shake » se fait entendre, changement de séquence : l’ambiance dégénère et tout le monde s’agite frénétiquement sur le refrain.

En voici une compilation :

[iframe http://www.youtube.com/embed/9O1n03pZ5Nw 580 326]

 

Souvent, d’autres personnages, qui n’étaient pas dans la première partie de la vidéo, viennent s’ajouter au décor. La plupart du temps, ils portent des costumes de volaille ou de super héros. Mais, la force du « Harlem Shake » réside dans son absence de codes vestimentaires lorsque tout s’emballe : têtes de lapins, de vaches, de poneys… les seules limites à la « Harlem Shake Attitude » sont celles de votre imagination.

Aux Etats-Unis, on observe que tous les secteurs d’activités se prêtent au jeu du « Harlem Shake », y compris les pompiers et l’armée. Si les institutions s’y mettent, la voie est libre pour toute marque souhaitant humaniser sa communication sur le web et passer un bon moment de camaraderie en interne.

Naturellement, chez Widoobiz, on a fait notre version :

[iframe http://www.youtube.com/embed/wLZMu3PdGio 580 326]

 

D’ailleurs, un site web s’est même créé avec pour objectif de rassembler et centraliser tous les Harlem Shake.

Bon « Harlem Shake » à tous !

Hadrien Hannoun

Hadrien Hannoun

Rédacteur

Issu de l'ISCOM Paris, Hadrien Hannoun est rédacteur chez Widoobiz. Il s'intéresse particulièrement aux sujets liés à la communication des entreprises.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux