Heures supplémentaires : le ministre du Travail contre le retour de la défiscalisation

Le gouvernement Ayrault refuse la remise en place de la défiscalisation des heures supplémentaire, mis en place par Nicolas Sarkozy puis abolie par François Hollande.

Michel Sapin ne veut pas faire demi-tour sur les heures défiscalisées
Michel Sapin ne veut pas faire demi-tour sur les heures défiscalisées

Michel Sapin s’est fermement opposé à la relance de la défiscalisation des heures supplémentaires. Autrefois instauré par Nicolas Sarkozy, la loi n’a pas fait long feu et a aussitôt été retirée par François Hollande.

Selon le ministre du Travail, elle « a été à l’origine de l’amplification de la montée du chômage avec Nicolas Sarkoy », a-t-il déclaré lors du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. Il ajoute que le gouvernement doit se préoccuper du pouvoir d’achat, mais qu’il n’est pas question de réinstaurer « un dispositif défavorable à l’emploi ».

Le ministre n’est pas le seul à s’opposer à cette réinsertion. Pour Bruno Le Roux, président du groupe PS à l’Assemblée nationale, « nous avons une stratégie, c’est la lutte contre le chômage […] la défiscalisation a donné des résultats terribles […] quand il y a des débats, on ne peut pas toujours les remettre sur la table alors qu’ils ont été tranchés», a-t-il déclaré au micro de RTL, vendredi dernier.

Le débat est revenu aux oreilles du gouvernement par le député PS de l’Essonne, Thierry Mandon, la semaine passée. Sur son blog, il propose un aménagement de cette mesure. Le député propose de mettre en place une « franchise des heures supplémentaires exceptionnelles et faiblement rémunérées qui permettrait aux salariés les plus modestes d’être exonérés d’impôt sur le revenu ». Un projet qui risque de très vite tomber aux oubliettes.

 Noëmie Beillon

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux