Insolite : Augmenté de 15% pour s’être fait tatouer le logo de l’entreprise

Pour motiver ses employés, le fondateur de Rapid Realty offre une promotion à tous ses salariés qui se tatouent le logo de la société sur le corps.Des dizaines d’entre eux ont déjà accepté.

Anthony Lolli (à droite) augmente de 15% les salariés qui se tatouent le logo de l"entreprise

Ah qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour motiver ses employés. À New York, le président et fondateur de la société immobilière Rapid Realty, Anthony Lolli, a lui trouvé la formule gagnante. En effet, tous les salariés de Rapid Realty qui déciderait de se faire tatouer le logo de la société sur le corps verraient leur salaire net augmenter de 15%. Une idée venue, non pas de la mégalomanie d’Anthony Lolli, mais d’un salarié très loyal qui ne le faisait pas pour l’argent.

« Un jour il [l’employé] m’appelle pour me dire : “Salut Anthony, je vais me faire tatouer le logo sur moi”. Alors je décide d’aller le voir chez le tatoueur pour voir le résultat. Et je lui dis : “c’est vraiment cool, qu’est que je peux faire en retour pour te remercier ?”, raconte l’entrepreneur new-yorkais. Le bouche-à-oreille fera le reste. Résultat, en très peu de temps, déjà une quarantaine d’employés se sont inscrit “à vie” le logo de la société.

Pour l’amour de son entreprise ou de l’argent ?

Joseph Tighe a beau travailler pour Rapid Realty depuis un tout petit mois, il n’a pas hésité à passer chez le tatoueur se faire marquer le logo sur son épaule gauche. “Ma femme était un peu inquiète. Mais je lui ai dit : ‘tu sais quoi, c’est le meilleur signe de mon engagement et de ma volonté’, explique le collaborateur quelque peu zélé. Une volonté qui a en tout cas sûrement plu à Anthony Dolli.

D’autres salariés tatoués, comme Stéphanie Barry, restent sur le côté pratique des choses. En effet, grâce à son petit tatouage derrière l’oreille, elle a obtenu une augmentation permanente sur chacune de ses ventes immobilières. « Pourquoi dois-je jeter l’argent par les fenêtres alors que je pourrai passer d’un revenu annuel de 25.000 à 40.000 $ pour la même quantité de travail », explique-t-elle sur le ton de l’évidence.

Un coup de com à moindres frais

Une logique qui suit son chemin. D’autant que pour bénéficier d’une telle prime, Anthony Lolli n’a imposé aucune autre condition. Que ce soit sur la cheville, l’avant-bras, derrière l’oreille, l’épaule, le torse ou encore l’omoplate, le choix revient au salarié. Et, comme si cela ne suffisait pas, l’entrepreneur prend en charge l’intégralité de l’opération. Pour des tatouages pouvant aller jusqu’à 300 dollars, le chef d’entreprise se montre plutôt magnanime.

En même temps, il peut se le permettre. Grâce à une telle opération, Rapid Realty a pu se faire connaître à moindres frais à New York. Et quand on connaît la concurrence du secteur immobilier dans la région, on peut se dire que le chef d’entreprise fait une bonne affaire. Et puis que ne ferait pas un entrepreneur pour motiver à ses collaborateurs à booster ses ventes.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux