Jean-Luc Petithuguenin sacré Entrepreneur de l’Année 2012 d’Ile-de-France

Le prix organisé par Ernst & Young et l’Express a choisi hier soir Jean-Luc Petithuguenin comme Entrepreneur de l’Année 2012. Il représentera la région Île-de-France à la cérémonie nationale qui se tiendra le 24 octobre prochain au Palais Garnier à Paris.

 Un nouveau prix prestigieux pour M. Petithuguenin. Après la Légion d’honneur reçu en 2007, l’entrepreneur reçoit le prix de l’entrepreneur de l’année 2012 pour la région Île-de-France. Il a été récompensé pour avoir fait de cette minuscule filiale de Veolia, un grand groupe qui génère chaque année plusieurs centaine de millions d’euros.

Spécialisée dans le recyclage de papier, l’entreprise a une portée plus forte que la simple création de bénéfice. Une portée notamment écologique dans laquelle le chef d’entreprise s’est engagé. Une valeur morale et une manière de donner du sens à son métier. Ce chef d’entreprise montre qu’il porte un regard exemplaire d’humanisme sur son travail.

Le facteur humain

Ernst&Young et L’Entreprise organisent ce concours depuis vingt ans pour faire la promotion de l’entrepreneuriat. Le Prix de l’Entrepreneur met en avant des passionnés par leur métier et la création de valeur ajoutée. Le facteur humain joue un rôle essentiel dans cette réussite et dans l’obtention du prix. Car, par les critères cités plus bas, l’entreprise est indépendante, audacieuse, créatrice d’emplois et à la recherche d’une croissance à long terme.

Si vous désirez participer à ce concours, votre entreprise doit figurer parmi celles du « Top 100 » du magazine L’Entreprise et remplir ces cinq critères :

– Votre entreprise doit exister depuis trois ans au minimum

– Vous devez diriger votre entreprise depuis au moins trois ans et en être actionnaire à hauteur de 10% au minimum. Le capital de l’entreprise ne peut être détenu par un groupe à plus de 50%

– Si le chiffre d’affaires est compris entre 10 et 100 millions d’euros : 20% minimum de croissance du chiffre d’affaires sur les trois derniers exercices

– Si le chiffre d’affaires est supérieur à 100 millions d’euros : 15% minimum de croissance du chiffre d’affaire sur les trois derniers exercices

– Une rentabilité d’au moins 3% sur le dernier exercice

Deux autres prix ont été remis par ce jury : Jean-Marc Gaucher, président de REPETTO, a obtenu le Prix de l’innovation, Julien Saada et Grégory Mauger, co-fondateurs de MAESA, celui de l’entreprise internationale. Le jury de l’entreprise d’avenir présidé par Laurent Horwitz, Président-directeur général de COMPANEO a pour sa part sélectionné  Quentin Sannie et Pierre-Emmanuel Calme, présidents de DEVIALET.

Théo Blazy

Théo Blazy

Théo Blazy

Rédacteur

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux