La Suisse au premier rang de l’innovation mondiale

Cette année encore, l’Université de Cornell, l’INSEAD et l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle publient leur classement des pays les plus innovants. La Suisse et la Scandinavie se hissent aux premières places du podium.

innovation-suisse142 pays passés au crible de l’indice mondial de l’innovation, le GII. L’Université de Cornell, l’INSEAD et l’OMPI se sont une nouvelle fois associés pour établir un classement des capacités et des performances des pays en matière d’innovation. À ce titre, cette classification est devenue un véritable outil de comparaison entre nations et un vecteur de progrès pour ceux qui veulent s’en donner les moyens.

Le haut du classement est occupé par une multitude de nations occidentales. La Suisse et la Suède dominent le classement. Tous deux affichent d’excellents résultats sur l’évaluation de l’ensemble des piliers. Le Royaume-Uni, en troisième, se distingue par une activité équilibrée et régulière. Les États-Unis arrivent en cinquième position, et tirent leur épingle du jeu grâce à leur bon système d’éducation supérieur. La France, elle, apparaît à la 20éme position, mais enregistre une progression de 4 places par rapport à 2012.

Pour départager les pays, cinq critères différents sont analysés avec soin : les institutions, la recherche et le capital humain, l’infrastructure, le perfectionnement des marchés et le perfectionnement des entreprises. Cet outil permet aux chefs d’entreprises, aux décideurs et aux partis intéressés de se donner une idée du marché de l’innovation dans le monde. Une carte d’investissement qui pourrait permettre à de nombreuses régions d’émerger.

Émergences régionales

Cette sixième édition est marquée par le caractère régional du classement. 18 territoires, dits pauvres ou émergents, ont fait leur grande entrée et se sont distingués de par l’intensification de leurs activités. La Chine, l’Inde, la Jordanie, le Kenya, la Hongrie ou encore la Lettonie en font partie.

Les progrès ne sont pas uniformes, mais ils sont le résultat de l’application de politiques adaptée au niveau des institutions, des infrastructures et de leurs intégrations sur les marchés mondiaux. Seule, l’Amérique Latine, et en particulier le Costa Rica, se distingue par la plus nette progression du classement.

« Des pôles d’innovation dynamiques se multiplient dans le monde malgré la fragilité de l’économie mondiale. Ces pôles tirent parti des avantages présents localement tout en conservant une vision globale des marchés et des compétences », a déclaré le Directeur général de l’OMPI, M. Francis Gurry.

La tendance à la reproduction des grands pays du monde n’est plus. Désormais les pays se distinguent grâce à des écosystèmes originaux issus de spécificités locales. Leurs innovations pourraient devenir un vrai moteur du changement partout dans le monde. « Il existe aussi des exemples de réussite, y compris dans certains des pays les plus pauvres. C’est une source d’optimisme pour l’avenir de l’innovation mondiale et la reprise économique ».

 Noëmie Beillon

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux