La vie de famille pénalise les femmes entrepreneurs

Selon une étude de l’observatoire Amarok, en partenariat avec Malakoff Mederic et le Centre des Jeunes Dirigeants (CJD), les femmes entrepreneurs auraient plus de mal à concilier la vie de famille avec un emploi du temps de dirigeant. La taille de l’entreprise serait plus en cause.

Comment concilier la vie de famille avec la vie d’entrepreneur ? Une problématique qui, bien évidemment, ne se pose pas de la même façon pour l’entrepreneur qui sort de l’école de celui qui atteint la cinquantaine. Aucune surprise donc d’observer un pic de difficultés chez les entrepreneurs qui ont entre 30 et 45 ans. « C’est la tranche des jeunes papas et mamans » rappelle Olivier Torres qui a piloté l’étude sur un échantillon de 700 dirigeants de PME et TPE.

Or sur cette tranche d’âge, on remarque que la perception des difficultés n’est pas très éloignée selon que l’on soit un homme ou une femme. En effet, 36% des femmes entrepreneurs déclarent manquer de temps pour sa famille, contre 31 % des entrepreneurs hommes. Un chiffre qui s’explique du fait d’une meilleure organisation des femmes car malgré tout « elles s’occupent encore davantage de la famille que les hommes ».

Les dirigeantes de PME veulent garder ce lien de proximité

En revanche, la taille de l’entreprise serait le facteur déterminant des difficultés à concilier vie de famille et vie d’entreprise pour ces femmes entrepreneures. En effet, si 33 % des dirigeantes de TPE déclarent avoir du mal à gérer les deux vies, le chiffre monte à 50% dès qu’elles dépassent le seuil fatidique des 10 salariés. Ce qui expliquerait en partie les raisons pour lesquelles, malgré un taux de défaillance bien inférieur à celui des hommes, « les femmes entrepreneures auraient plus de réticences à faire de la croissance » selon Olivier Torres.

Car les dirigeantes de PME veulent garder ce fameux « lien de proximité ». C’est la raison pour laquelle elles se lancent plus souvent dans les services de proximité que dans le secteur de l’industrie. Une contrainte qui expliquerait aussi d’ailleurs la propension des femmes entrepreneures à moins exporter que leurs homologues masculins. Et oui, comment s’occuper des siens si on doit arpenter le monde à la conquête de nouveaux marchés ? Autant vous dire que la parité est une question essentielle chez les entrepreneuses !

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

2 Commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux