Le Conseil général de l’Eure « nationalise » une entreprise

Afin de redémarrer une papeterie, le Conseil général de l’Eure annonce son rachat avant de la revendre aussitôt à deux repreneurs.

m-real entreprise florange papeterrie eure rachat nationalisation entrepreneur politique jean marc ayraultSurprise. Sans crier gare, le département de l’Eure est allé plus loin que ne le fera jamais le gouvernement Ayrault. En effet, par la voix de son président Jean-Louis Destans (PS), le Conseil général de l’Eure a décidé tout simplement de « nationaliser » la papeterie M-Real d’Alizay. Comme quoi, « il est possible d’agir pour sauvegarder les perspectives industrielles d’un territoire, les renouveler, et qu’il ne faut jamais renoncer », affirme, non sans fierté, le président du Conseil général.

Fermé en avril dernier, M-Real éprouvait « énormément de difficultés à parler avec les repreneurs potentiels », a expliqué Eric Lardeur, délégué CFDT. Raison pour laquelle, le Conseil général est entré dans le jeu des négociations. En effet, dès août, deux repreneurs ont affiché leur intérêt : Double A, entreprise Hongkongaise qui souhaite relancer l’activité de fabrication de papier et Neoen qui compte relancer la centrale bio-masse, indispensable pour les installations de la papeterie.

Re – création de 150 à 250 emplois

Finalisée dans quelques jours, la transaction se chiffre tout de même à 22 millions d’euros pour le Conseil général de l’Eure. Si la plus grande partie revient aux repreneurs désignés, le département garde néanmoins une partie du terrain. Un port fluvial pour le trafic de marchandises en vrac devrait voir le jour.

La « nationalisation » de la papeterie M-Real doit permettre la re-création de 150 à 250 emplois, sur les 330 que comptait le site avant sa fermeture. Si le projet de reprise fonctionne, il ne vaut mieux pas que le site de Florange flanche dans un proche avenir. L’avenir politique de Jean-Marc Ayrault en dépend.

@TancredeBlonde

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux