Le déficit public passera à 5,5% en 2011

Bonne nouvelle ! Selon le Figaro, le ministre de l’Economie, François Baroin aurait affirmé à son homologue allemand, Wolfang Schaüble, que le déficit public de la France pourrait « peut-être se rapprocher de 5,5% », soit un peu mieux que l’objectif fixé par le gouvernement à 5,7% du PIB. Une information qui confirme l’annonce du Premier ministre, François Fillon, de la réduction de la dette « de 4 milliards inférieurs à la dernière prévision ».

À titre de rappel, le déficit avait atteint les 8,5% de PIB en 2009, bien loin du plafond de Maastricht à 3%. Le déficit de l’État est donc attendu en 2011 à un niveau de 91,5 milliards d’euros, tout de même. Le solde officiel 2011 sera publié le 8 février. Le respect de cet objectif est nécessaire pour que la France puisse tenir un autre engagement qui était de réduire le déficit public de 7,1% du PIB en 2010 à 5,7% en 2011. En d’autres termes, le sésame pour rassurer les marchés.

Toujours selon le Figaro, les deux ministres de l’économie ont parlé à Berlin de la Grèce dont la situation est préoccupante. François Baroin l’aurait jugé « plus mauvaise que prévu ». Le traité européen et la taxe sur les transactions financières ont été également évoqués. Des sujets sur lesquels François Baroin veut « avancer sur un front uni » avec l’Allemagne.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux