Le Grand Paris reste un mythe pour les PME

Selon la dernière enquête lancé par la CGPME Paris Ile-de-France, le volet économique reste le parent pauvre du Grand Paris pour les PME franciliennes.

« Je ne sais pas exactement de quoi il retourne mais je pense qu’il y a des bons points ». Le commentaire d’un dirigeant d’entreprise francilien résume parfaitement l’état d’esprit des PME face au concept, un peu abstrait, du Grand Paris. Dès lors, ne faut-il pas s’étonner de voir que 85 % des entreprises considèrent ne pas être suffisamment informés sur le sujet. Il faut dire que la visibilité du projet n’est pas au rendez-vous.

Pourtant, plus de 75% des PME sont convaincues de l’intérêt général du projet du Grand Paris. Selon eux, l’attractivité de l’Ile de France en dépend. Mais ne sachant ce qu’il en ressortira, un peu plus d’un tiers des entreprises interrogés pensent que le projet impactera leurs activités professionnelles. Enfin, plus largement, un peu plus de la moitié des entreprises franciliennes pensent qu’il bénéficieront du Grand Paris.

Le volet fiscal et l’immobilier du Grand Paris préoccupent les PME

Néanmoins, les entreprises attendent du Grand Paris une nouvelle offre d’infrastructures de transports. En effet Grand Paris signifie aussi des trajets plus longs entre le domicile et le travail. Les PME comptent également ne pas être les oubliés de la commande publique. Le Grand Paris suscite aussi des appétits commerciales.

Deux sujets préoccupent néanmoins les PME. En temps de crise, elles subodorent d’être mis à contribution afin de pallier les défaillances budgétaires de la puissance publique. Et, bien entendu, sans profiter des effets bénéfiques à cause de la spéculation immobilière qui découlerait d’une nouvelle demande des entreprises.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux