Les 5 règles incontournables de Thomas Edison pour innover

Avec plus d’un millier de brevets déposés à son nom, Thomas Edison reste le dirigeant le plus créatif de toute l’histoire des entrepreneurs.

La firme de Thomas Edison a déposé plus d'un millier de brevets
La firme de Thomas Edison a déposé plus d’un millier de brevets

« Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10.000 solutions qui ne fonctionnent pas. » Voilà en quelques mots la philosophie de celui qui a inventé (entre autres) le télégraphe, le phonographe, un téléphone (juste après Alexander Graham Bell), l’ampoule électrique, la chaise électrique. Comment a-t-il fait ? C’est très simple, Thomas Edison n’a jamais cessé d’optimiser son temps.

« Si nous faisions tout ce que nous sommes capables de faire, nous en serions abasourdis »

Pur autodidacte, Thomas Edison lit tout ce qui lui tombe sous la main et l’applique dans la foulée. Si bien qu’à 10 ans, le petit Thomas possède déjà son propre laboratoire. À 12 ans, il obtient la concession exclusive de vendeur de cigares, cigarettes, bonbons dans un train. Mieux, il distribue son propre journal qu’il imprime pendant le voyage.

L’incendie qu’il provoque dans son laboratoire de chimie installé dans le train arrête sa carrière de vendeur. Il ressort de cette affaire avec un bénéfice de 2000 dollars.

« Je suis végétarien et anti-alcoolique : ainsi je peux faire un meilleur usage de mon cerveau »

Obnubilé par son travail, Thomas Edison rejette tout ce qui peut le ralentir. Aussi, l’inventeur-entrepreneur met très vite de côté tous les petits plaisirs de la vie : alcool, bonne chair et même vie sociale.

En effet, atteint d’une scarlatine qui le rend pratiquement sourd, il est exclu de toutes formes de bavardage. Ce qui lui permet de se concentrer, voire de se refermer, sur ces activités.

« Il n’y a pas d’alternative au dur labeur »

Comme il le dit si bien : « le génie est fait d’un pour cent d’inspiration et de quatre-vingt-dix-neuf pour cent de transpiration. »

D’ailleurs, il donne très peu de temps à ses enfants et sa famille en général. Sans parler de sa détermination qui le rend très antipathique auprès de tous ses collaborateurs.

En règle générale, Thomas Edison ne dort que quatre heures par nuit et peut accumuler 24, 48, voire 72 heures de travail d’affilée.

« Ne jamais perdre du temps à inventer des choses que les gens ne seraient pas susceptibles d’acheter »

Le leitmotiv de Thomas Edison a toujours été : « la valeur d’une idée dépend de son utilisation ». En clair, il faut créer pour vendre. Pour gagner de l’argent, mais aussi pour éviter de perdre son temps et celui de l’humanité.

En cela, l’inventeur appartient définitivement à la catégorie des entrepreneurs.

« Je n’ai jamais fait une journée de travail dans ma vie. Ce n’était que du divertissement. »

À l’instar des grands inventeurs, Thomas Edison a toujours été guidé par la passion. Alors bien sûr, il faut être sérieux, mais sans plaisir il devient très difficile de faire quelque chose de très grand.

 Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux