Les bonnes résolutions des entrepreneurs pour l’année 2013

Au passage de la nouvelle année, la tradition populaire veut qu’on se fixe de nouvelles résolutions. Pour se fixer des objectifs, mais aussi pour améliorer ce qui n’a pas fonctionné. Les entrepreneurs se confient.

nouvel an dirigeant d'entreprise entreprise bonnes résolutions 2013 2012 2011 chef d'entrepriseTabac, alcool, junk food… les motifs de bonnes résolutions pour l’année qui démarre ne manquent pas. Problème, les promesses proclamées lors des douze coups de minuit survivent rarement à la soirée du réveillon. Pas l’envie, la volonté, la force, voire le temps. Or, à la différence du quidam moyen, les résolutions de l’entrepreneur entraînent sa vie de dirigeant, mais aussi celle de son entreprise. Hors de question, donc de s’y soustraire.

Surtout lorsqu’il s’agit d’affiner sa méthode de travail comme Laurence Méhaignerie, présidente de Citizen Capital. « En 2013, je vais devoir apprendre à transmettre, à mieux déléguer ». Une tâche inhérente pour tous les entrepreneurs qui, comme le fonds de capital en investissement pour PME de croissance, se développent à marche soutenue. Une problématique que bon nombre d’entrepreneurs aimeraient rencontrer plus souvent.

« Satisfaction client »

Mais, à ces questions de méthode de travail personnel, s’ajoutent celles qui touchent à l’identité même de la société. Ce qui pousse le co-fondateur de Showroomprivé, Thierry Petit, à continuer à vouloir, encore et toujours, « structurer la société » cette prochaine année 2013. Autrement dit, « à recruter des profils expérimentés », détaille l’entrepreneur. Et ce, afin de poursuivre l’accroissement de la société sur de solides fondamentaux.

Le dirigeant de Sarenza, Stéphane Treppoz, veut quant à lui s’obliger à « toujours plus écouter les clients » en 2013. Car, au risque de ne pas passer pour un original, « la satisfaction client est ce qu’il y a de plus important », rappelle le président du directoire spécialisé dans la vente en ligne de chaussure et d’accessoires de mode. Et, à en croire la courbe de progression des ventes, on aurait plutôt tendance à le croire.

« Prendre du temps pour soi »

Autre résolution que les chefs d’entreprises devraient suivre : « ne pas céder face à la paralysie ambiante », affirme Laurent Vronski, dirigeant d’Ervor et vice-président de l’organisation patronale, Croissance Plus. Objectif d’autant plus compliqué à obtenir, en cette ère de « défiance » à tout ce qui touche à l’économie. C’est pourquoi l’entrepreneur jouera en 2013 « le rôle d’éponge ». Autrement dit, il fera tout son possible pour être une source d’« énergie positive » pour l’ensemble de l’équipe.

Au-delà de ses résolutions de dirigeante qu’elle « s’applique tous les ans », la présidente de sociétés et fondatrice du mouvement patronale Ethic, Sophie de Menthon invite les entrepreneurs à davantage « faire appliquer la RSE » dans leurs entreprises. D’autant que, le plus souvent, il suffit d’établir « un groupe de travail pour savoir ce qu’on peut faire de mieux ». Voilà aussi une autre bonne résolution pour l’année qui démarre.

Enfin, imitez l’autre bonne résolution de Thierry Petit qui est de ne pas oublier « de prendre du temps pour soi ».

@TancredeBlonde

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

4 Commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux