Les mots à proscrire lorsque vous parlez de vous

Même si vous voulez que l’on pense du bien de vous, essayez lorsque vous « pitchez » de ne pas utiliser ces termes.

Se décrire reste un exercice d'équilibriste
Se décrire reste un exercice d’équilibriste

Se décrire, sans se décrédibiliser. Voilà l’alternative à laquelle est soumise toute personne qui évolue dans le monde professionnel. Or, si vous cherchez à captiver, voire impressionner votre auditoire, il vous faut absolument rayer certains mots de votre vocabulaire. En voici quelques exemples :

« Je suis innovant »

Tout le monde a envie d’être perçu comme une personne, une entreprise, innovante. Le problème, c’est que tout le monde ne l’est pas.

Si vous pensez vraiment être innovant, évitez de le dire : prouvez-le. Décrivez les produits de telle sorte que l’on comprenne instinctivement que vous appartenez à cette catégorie de personnes innovante.

Montrez à votre interlocuteur la nouveauté que vous apportez dans votre métier. Au moins, vous n’avez plus à le dire.

« Je suis passionné »

Imaginez-vous quelqu’un de Widoobiz dire : « J’ai toujours été passionné par la création de contenus médias dédiés aux entrepreneurs ». C’est un peu bizarre, vous ne trouvez pas ?

C’est bien d’être passionné pour son métier, mais un dirigeant va davantage privilégier un vocabulaire neutre. Au final, racontez que l’entreprise s’est « spécialisée » ou « concentrée » sur un certain secteur.

Et puis la passion permet-elle de trouver des solutions aux problématiques posées ?

« Je suis créatif »

Sans être un Picasso, tout le monde a le devoir d’être un tant soit peu créatif. Et puis en quoi l’êtes-vous réellement ? On peut se poser la question. D’autant que la plupart du temps, le mot « créativité » est mis à toutes les sauces. Il suffit de faire une recherche sur un réseau social professionnel avec le mot « créatif » pour s’en rendre compte.

Encore une fois, il va falloir expliciter votre créativité à la personne (assemblée) qui vous écoute.

« J’ai du charisme »

Évidemment, on ne vous imagine pas dire que vous avez du charisme. Ou sinon, c’est que vous avez un gros problème d’égo.

Plutôt que d’en faire des tonnes, détaillez votre expertise sur le secteur d’activité que vous êtes censé maîtriser. Glissez également dans la conversation un ou plusieurs événements auxquels on vous a demandé de parler. Un témoignage à l’occasion du Salon des Entrepreneurs de Paris traduit votre niveau d’expertise.

Enfin, le nombre de followers sur Twitter n’est pas forcément représentatif de votre « célébrité ». Faites attention à ne pas être perçu comme un troll des réseaux sociaux. Ils existent.

« Je suis motivé »

Ah bon ? Vous avez besoin de le préciser ?

Sachez qu’être motivé ne fait pas de vous quelqu’un d’exceptionnel. Au contraire, aurait-on envie de dire. Tous ceux qui réussissent n’ont pas besoin de pointer une évidence.

C’est terminé le temps des jobs d’été. Vous êtes un professionnel, un vrai.

 Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

4 Commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux