Les plus mauvais conseils à donner à un entrepreneur

Devenir entrepreneur c’est un peu démarrer une carrière de sélectionneur de l’équipe de France : tout le monde donne son avis. Petit florilège des plus mauvais conseils.

Les mauvais conseils à donner aux entrepreneurs
Les mauvais conseils à donner aux entrepreneurs

C’est fou à quel point les gens veulent vous aider. Que ce soit sur les finances, le marketing, les ressources humaines, ou encore le modèle économique, tout le monde a son petit avis à donner. C’est chouette. Oui, sauf que la plupart du temps, ces conseils tombent complètement à plat. Trop abstrait, trop éloigné de votre réalité, voire trop simple.

Eh oui, on ne s’improvise pas mentor du jour au lendemain. Voici un petit panel de conseils que les entrepreneurs aimeraient ne plus entendre.

« Vous n’y arriverez pas, le marché est saturé »

Déjà, merci pour vos encouragements. Non, mais croyez-vous qu’on se lance aujourd’hui sans avoir fait au minimum une étude de marché.

À moins d’être un riche héritier, les créateurs d’entreprises mettent toutes leurs économies sur le projet. Autant vous dire qu’ils connaissent leurs concurrents.

Et puis, contrairement à l’idée courante, développer un nouveau marché est en réalité bien plus compliqué que d’entrer sur un plus ancien. Au moins, vous savez qu’une Demande existe.

Demandez-lui plutôt : « comment faites-vous pour vous différencier ? »

« Vous devez être moins chers que les autres »

Vous êtes un génie. Vous devez sûrement être le premier quidam à lui énoncer une telle vérité. Seul problème, vous ne saviez pas que les marges sur le secteur d’activité en question sont déjà très faibles. Réduire plus, c’est s’assurer une mort lente.

À ce conseil bateau, demandez plutôt : « quelle valeurs supplémentaires essayez-vous de donner au client ? »

« Avec les réseaux sociaux, plus besoin de dépenser dans le marketing »

Oui, créer un compte Facebook, Twitter, Linkedin, Viadeo pour son entreprise ne coûte rien. De là à dire que c’est gratuit…

Il en faut du temps pour imaginer, décider, réaliser, le contenu adéquat pour faire connaître la marque. D’autant qu’à partir du moment où vous démarrez, vous n’avez plus le droit d’arrêter. Au risque sinon d’être oublié par votre communauté.

Et pendant ce temps là, vous ne pouvez plus chercher ces nouveaux clients qui vous feront vivre.

« Garde toujours le contrôle absolu de ta société »

Tout le monde a envie d’être 100% propriétaire de sa société. Dire le contraire serait étonnant. Oui, mais voilà, pour muer en ETI il est bien souvent nécessaire de faire appel à de nouveaux investisseurs.

Bien entendu, personne ne vous demande de vous vendre au premier Hedge Fund venu, mais n’oubliez pas que la croissance de l’entreprise passera aussi par là.

« Fais attention à ta trésorerie »

Non, mais vous croyez que l’entrepreneur va aller brûler son argent en allant acheter trois Mercedes, le premier contrat signé…

La trésorerie est pour 99,99999% des entrepreneurs leur boussole, leur étoile du berger. Sans cela, point de visibilité, point de stratégie, point de salut.

 Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux