Les règles d’or pour assurer le développement de son entreprise

En ouverture du 19ème Salon des Entrepreneurs de Paris, les organisateurs ont demandé à des institutionnels, entrepreneurs, universitaires, présidents d’associations, les éléments indispensables au succès d’une jeune entreprise.

Signe de bonne santé de l’entrepreneuriat « le nombre de créations d’entreprises reste élevé » assure Jean-Claude Volot, président du conseil de l’APCE. Et c’est en partie grâce au succès du régime de l’auto-entrepreneur qui vient de dépasser la barre des 1 million d’adhérents. Un signe d’autant plus encourageant que « de plus en plus de personnes franchissent le cap pour devenir entrepreneur » rappelle François Hurel, Président de l’Union des auto-entrepreneurs. Néanmoins, le régime ne se suffit pas à lui-même.

Car, une seule compétence vous manque, et tout est dépeuplé. C’est la raison pour laquelle « il faut des écoles pour entrepreneurs » insiste le président de la Chambre de commerce de Paris, Pierre-Antoine Gailly. Mais il faut également développer les initiatives qui les accompagnent. Notamment les incubateurs mais aussi le mentorat qui permet à l’entrepreneur de parler à cœur ouvert avec un autre patron plus expérimenté. Car, si la famille et les amis sont sources de réconfort pour tout entrepreneur, ils ne peuvent appuyer ou infirmer votre stratégie de développement.

« La première qualité d’un entrepreneur, c est de vendre »

D’autant plus que ça marche ! La PDG de Booster Academy, Evelyne Platnic-Cohen raconte : « Ça a été une aventure extraordinaire. Grâce à sa vision stratégique, j’ai multiplié mon chiffre d’affaires par 2 ». Le président de la CCI Paris confirme: «  il y a un effet mentorat qui marche ». Mais en attendant que le dispositif soit structuré sur l’intégralité du territoire, le directeur général de la caisse des dépôts, Augustin de Romanet, expliquent que les entrepreneurs ont « besoin de financiers et d’experts en région qui donnent des conseils ».

Autre conseil de Nicolas Doucerain, président de Solic, que les entrepreneurs entendent trop rarement: « ne posez pas votre projet d’entreprise sur des niches fiscales », comme par exemple dans le secteur du photovoltaïque. Vous pourriez vous en mordre les doigts ! Enfin en ce qui concerne les nouvelles technologies, l’innovation est indispensable mais « trop souvent ces entrepreneurs ont une intuition dont les clients n’ont pas encore l’utilité » explique Frédéric Iselin, directeur du centre d’entrepreneuriat & d’innovation de HEC. Or « la première qualité d’un entrepreneur, c est de vendre » rappelle Evelyne Platnic-Cohen. Et elle sait de quoi elle parle.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

2 Commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux