Les réseaux sociaux rendent-ils la génération Y narcissique ?

L’utilisation forcenée de Twitter et des autres réseaux sociaux rendrait la génération Y égocentrique. Une information marketing de taille.

Twitter rend la génération Y narcissique
Twitter rend la génération Y narcissique

« Oh moi, moi, moi ». Si la plupart des entrepreneurs se servent des réseaux sociaux pour mettre en avant leurs dernières actualités, les jeunes de la génération Y préfèrent parler… d’eux. Que ce soit sur Twitter, Facebook, Pinterest, on se raconte, on juge, on se critique. la découverte de l’autre vient après.

Plus qu’une intuition, c’est même devenu une certitude avec la dernière étude menée par des chercheurs de l’université de Rutgers dans le New Jersey. Pour eux, les plus jeunes utilisateurs de réseaux sociaux se créent une autre identité pour gonfler leur égo. « 80% des utilisateurs de Twitter postent des tweets qui se concentrent sur leur vie. Les 20% restants sont des informateurs qui partagent des informations et interagissent plus avec les autres twittos », explique un des chercheurs.

Raconter une histoire

Même les plus âgés ont, semble-t-il, adopté cette philosophie. À la différence près qu’ils ont gardé le réflexe Facebook, média social de leur jeunesse. Par les « like », les commentaires, les groupes, ils se constituent une image projetée. L’objectif étant, encore une fois, de montrer une meilleure image de soi à sa communauté Facebook.

Des anciens qui ne veulent pas forcément se faire de nouvelles connaissances. Autour de la trentaine, ils ont déjà formé la plupart de leurs amitiés dans la vie réelle. Pourquoi alors les réseaux sociaux ? Tout simplement, pour obtenir l’approbation de leurs amis. Une information qui a son importance en terme de web-marketing. Eh oui, qu’une entreprise touche des leaders d’opinion au sein d’une communauté et elle pourra être sûr de se faire une belle part de marché.

 « Dis-moi combien tu as de followers, et je te dirais si je te trouve intéressant »

Rien à voir avec les jeunes. Eux donnent leurs opinions pour élargir leur audience. « Dis-moi combien tu as de followers, et je te dirais si je te trouve intéressant », devient un peu une règle sociale sur les réseaux sociaux. Aussi est-il nécessaire de montrer que l’on sait plein de choses et que l’on a un avis sur tout.

Ce qui, en terme de marketing, se révèle être une information intéressante. Les marques l’ont d’ailleurs bien compris en les mettant sur un piédestal. En clair, si votre produit les rend forts (socialement parlant), plus ils chercheront à se l’approprier. Revers de la médaille, la mode évolue très très vite chez les jeunes. Attention alors à ne pas se faire dépasser.

 Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

1 Commentaire
  1. Je pense qu’il est difficile de généraliser, mais il est clair que nous sommes avec une génération qui ne vit qu’avec les « autres ».
    A ce sujet, un dossier vient de paraître dans Neon (qui d’ailleurs touche un lectorat 18-30) et celui-ci montre cette « génération » et ses habitudes.
    (très bon mag au passage)

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux