Linkedin : les 3 règles d’or pour faire du business

Avec le cap des 200 millions d’utilisateurs franchi, Linkedin est devenu le réseau social professionnel de référence. Reste maintenant à savoir comment on génère du business.

linkedin regle d'or pour faire du business
De belles opportunités s'offrent aux entrepreneurs sur Linkedin

Pour un bon nombre d’entrepreneurs, les réseaux sociaux professionnels c’est comme le Who’s who : c’est bien d’y être, mais on ne sait pas trop ce que ça nous rapporte. Et pourtant, il suffit d’un brin de toilette numérique pour faire de votre compte anonyme, un appeau à business.

 

3 conditions à cela. À commencer par :

Construire un bon profil Linkedin

Vous le savez, dans la vie réelle la première impression fait tout, ou presque. Eh bien, sur Linkedin, c’est pareil. Soignez votre profil, ajoutez toutes les informations nécessaires. En clair, montrez que vous n’êtes pas un amateur qui possède un compte Linkedin seulement pour dire qu’il en possède un. De toute façon, ça se voit très vite.

Petit détail qui a néanmoins son importance : les photos de profil. « y’a un gros effort en France à faire de ce niveau-là », selon Marc Fanelli, auteur de Guide pratique des réseaux sociaux. En effet, trop de dirigeants oublient la dimension visuelle de LinkedIn et son importance. Vous parleriez à une personne sur Facebook qui n’a pas de photo ? Alors le business…

Enfin, ne faites pas le timide : marquer toutes vos récompenses du style : « champion de tennis départemental, lauréat du prix, etc… ». Ça fait plaisir à tout le monde et montre votre mental de gagnant.

Comme l’explique Marc Fanelli : le profil sur LinkedIn « doit être l’expression de sa marque »

Positionnez-vous sur vos compétences

Autrement dit, ne faites pas un énième CV que personne ne lira. Eh oui, comme l’explique Cyril Bladier, auteur de la boite à outils des réseaux sociaux, « écrire que l’on est consultant ne veut strictement rien dire. On ne cherche jamais des consultants sur Linkedin, on cherche les compétences qui vont avec ».

Même chose sur la page entreprise, on ne se contente pas de recopier le petit historique de la société qui a été écrit à la chute du mur de Berlin. Au minimum, « on décrit son produit, son offre, on utilise les bons mots-clés », explique Cyril Bladier.

Mieux, postez tous les liens qui parlent de vous. Actualisez les vidéos. Bref, faites vivre cette page qui, potentiellement, peut atteindre les 4 millions de Français connectés à LinkedIn.

Afin d’être le plus visible possible dans le moteur de recherche, Marc Fanelli conseille-t-il aux entrepreneurs « de lister tous les mots clés qui s’appliquent à son activité », sans oublier ceux qui sont en Anglais. Eh oui, l’international avant tout.

Abandonnez toutes discussions informelles

Tout le monde le sait : sur le net, toutes discussions, interpellations, réactions impersonnelles sont rejetées. Alors pourquoi continuez-vous ? Et après vous voulez vous servir de Linkedin dans votre quête de nouveaux prospects ?? Malheureusement, ça ne marche pas comme ça. Et, le pire, c’est que n’importe qui le sait.

« Je reçois plusieurs demandes de mise en relations par jour et moins de 5% prennent 30 secondes pour m’écrire un message personnalisé », raconte un peu désabusé Cyril Bladier. Autant dire qu’ils vous remettent tout de suite lorsque la conversation se poursuit.

Sur Linkedin, « on réseaute de façon chaleureuse et humaine », conclut Marc Fanelli. Autre façon de dire que le ton emprunté ne « doit jamais être trop sectaire ».

Des arguments et de l’ouverture d’esprit, telle est la formule gagnante pour gagner réseauter en toute efficacité.

Pour vous donner un exemple, nous vous invitons à vous rendre sur la page Linkedin de Widoobiz.

@TancredeBlonde

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

7 Commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux