Logiciel entreprise : faut-il passer au tout SaaS ?

Avec la montée en puissance du logiciel « en tant que service » (SaaS), la question de garder des logiciels en licence se pose aux dirigeants d’entreprise.

Le SaaS semble être l'avenir du logiciel
Le SaaS semble être l’avenir du logiciel

Terminé, les licences informatiques hors de prix ? Si la question n’est pas définitivement tranchée, il semble bien que le SaaS (Software as a service) bouscule l’ancien modèle économique du logiciel d’entreprise. Preuve en est, d’après une étude du cabinet de conseil Gartner le marché européen du SaaS a progressé de 18% entre 2011 et 2012 pour atteindre 2.4 millions d’euros.

Une tendance que l’on retrouve également en France. D’après une autre étude IT Research / Club Décision DSI / JDN, plus d’un Directeur des Systèmes d’Informations interrogé sur trois affirme vouloir adopter des applications SaaS pour l’entreprise dès cette année. Autant dire que la révolution du Cloud est déjà en marche.

Pour l’ensemble de l’entreprise

Et on peut le comprendre. En mode SaaS, l’entreprise n’a plus besoin de s’acquitter d’une somme faramineuse pour un logiciel. Plus besoin non plus de matériel, maintenant tout se passe en virtuel. Il suffit de payer un abonnement adapté à l’utilisation du logiciel. Terminé également, l’installation du logiciel qui met des heures, sans parler du temps passé à la prise en main de l’outil.

En d’autres termes, parfaits pour les artisans, auto-entrepreneurs et toutes les autres petites structures qui n’ont pas de temps à perdre. Au point d’ailleurs de développer des solutions SaaS, pour l’ensemble des activités de l’entreprise ou de se spécialiser dans un métier comme les logiciels SaaS pour les RH de la société Eurecia.

Comme si les entrepreneurs avaient besoin de flexibilité. On croit rêver !

Mustafa Curlu

Mustafa Curlu

Mustafa Curlu

Rédacteur

Responsable éditorial de Widoobiz, Mustafa Curlu s’intéresse à tous les sujets de l’entrepreneuriat. De la politique à l’économie en passant par l’innovation ou encore la vie d’entreprise, il vous propose un regard d’entrepreneur.

2 Commentaires
  1. Merci Mustafa pour cet article.

    Les opportunités du Saas sont en effet immenses car cela est l’occasion pour les PME de bénéficier de technologies qu’elles n’auraient pu s’offrir auparavant. Cela est d’ailleurs vrai aussi bien pour les logiciels de gestion que pour n’importe quel type de solutions (je pense par exmple à la suite Adobe hors de prix auparavant pour une PME).

  2. Très bel article, bravo.
    On voit aussi que l’informatique est un éternel recommencement en fait. Car la notion de client/serveur n’est pas toute neuve. On l’a simplement dépoussiérée. Les AS 400 d’iBM en sont la preuve (encore !) vivante.
    cette architecture permet de minimiser les couts car toutes les données sont centralisées.
    Le saas permet d’avoir un logiciel qui évolue facilement en fonction des versions, sans avoir besoin de racheter une licence chaque année. La possibilité de faire différentes formules, avec plus ou moins de possibilités fournies par le logiciel, permet à des structures de toutes tailles d’accéder au même service. C’est surtout qu’est la vraie évolution : la structure en briques, qu’on rajoute ou pas, en fonction de ses besoins et de son budget.

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux