Marketing mobile : comment vendre sur Twitter ?

L'histoire du marketing mobile reste à écrire

American Express, Dell ou encore la Fnac, de plus en plus d’entreprises développent des solutions de marketing mobile sur Twitter. Signe des temps nouveaux qui n’échappera pas aux entrepreneurs.

« Un hashtag et pis c’est tout ». On imagine déjà la prochaine campagne publicitaire avec comme acteur principal Philippe Lucas. Il faut dire, à en croire une étude réalisée par Compete, le marketing-mobile sur Twitter a de beaux jours devant lui. En effet, les « mobil-twittos » se révèlent être plus enclins à suivre un lien publicitaire (+63%), à retweeter (+78%) ou, mieux, à le placer en favori (+85%). Des gestes qui, la plupart du temps, amènent au Graal des annonceurs : l’acte d’achat.

Résultat, de grandes firmes comme American Express se lancent dans la bataille. Un choix qui n’étonne pas la co-auteure de « Marketing mobile : stratégies de m-marketing pour conquérir et fidéliser vos clients », Florence Jacob : « il faut aller là où il y a du trafic et de l’audience. Or, il y a beaucoup de CSP + sur Twitter ». Et puis, il reste encore de la place pour les autres : en moyenne, un « mobil-twittos » suit au minimum 11 marques sur Twitter.

« Canal de communication immédiat »

Encore faut-il savoir attirer l’attention du twittos. Autrement dit pour les annonceurs : avoir quelque chose à vendre ? Et cela passe aux yeux de Twitter par la publication d’« informations utiles en temps réel, qui peuvent aider [les mobil-twittos] à choisir la bonne décision dans leurs vies de tous les jours », détaille la firme sur son blog officiel. Par exemple la Fnac, à l’heure où la plupart des Français rentrent du travail (18H30), publie un tweet de rappel à l’attention de ses followers, toujours sans idées de cadeaux pour la Saint-Valentin.

Comme le rappelle Florence Jacob, Twitter reste « un canal de communication immédiat ». La voie idéale pour organiser des opérations promotionnelles immédiates. Showroomprive ainsi que d’autres sociétés spécialisées dans ce secteur d’activité ne s’en privent pas. A la condition expresse que le tweet soit formulé évidemment de manière personnalisée. C’est bien connu, rien n’est plus énervant que de suivre un avatar, un robot, un compte sans âme. Une règle d’airain qui se retrouve autant sur Twitter que sur Facebook.

Rien ne vous empêche à l’avenir d’imiter la démarche d’American Express : créer une nouvelle technologie qui permette d’associer une carte de crédit à Twitter de telle sorte qu’il soit possible de bénéficier de coupons de réductions, grâce à la simple inscription de hashtags spécifiques. Une démarche à laquelle s’associent, rappelons-le, Microsoft, Sony, Amazon, Xbox et Urban Zen. Des « relais de communications » indispensables, selon Florence Jacob.

L’histoire du marketing mobile reste à écrire

Aussi la télévision, cet autre « relais de consommateurs », a-t-elle de grandes chances de faire exploser l’usage du Hashtag chez les particuliers, possesseurs de Smartphones. Aux yeux de l’experte, il faudra également « suivre les volontés de création de monnaie virtuelle ». Dossier sur lequel planche Facebook et où Second life avait clairement échoué.

Quoi qu’il en soit, l’histoire du marketing mobile reste à écrire sur Twitter. Autant alors que ce soit les entrepreneurs français qui la rédigent.

 @TancredeBlonde

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

12 Commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux