Ouragan sandy : les entreprises qui trinquent et celles qui gagnent

Aussi terribles soient les évènements que la terre ou les hommes nous imposent, il y aura toujours des personnes qui arriveront à tirer parti de la situation, quand d’autres couleront avec le navire. Et bien, c’est le cas pour les entrepreneurs avec l’ouragan Sandy.

ouragan sandy entrepreneur entreprise wall street35 morts, près d’un million et demi de foyers privés d’électricité, sans parler de la facture globale de 20 milliards de dollars, l’ouragan Sandy fait déjà partie des plus grandes désolations climatiques qui se sont abattues sur le territoire des États-Unis. Et pourtant, l’œil du cyclone franchi, il faut bien recommencer à vivre, en particulier les entrepreneurs qui ont un business à faire tourner.

Évidemment, dans la catégorie des entrepreneurs, ce sont les plus petits patrons qui souffrent le plus du passage Sandy : locaux abimés, détériorés, quand ce n’est pas tout simplement volatilisés. Pour eux, Sandy ne leur a rien laissé, hormis les yeux pour pleurer. Quant aux autres, « plus chanceux », l’avenir à court terme ne leur réserve rien de bon, avec les routes, autoroutes, métros, inondés ou encombrés.

Petits patrons et les Data Center

Les transporteurs aériens, dont les vols ont tous été annulés, sont également les autres entreprises perdantes du passage de Sandy. Sans compter, les assureurs de dommages et réassureurs, à l’évidence les plus mis à contribution dans cette affaire. Selon les dernières informations, les trois grandes sociétés d’assurances de la côte Est, Travelers, Chubb et Allstate, se partageraient la moitié de la facture globale, soit 10 milliards de dollars. Suite logique à pareille catastrophe, mais qui fait toujours mal au bilan comptable prévisionnel.

Dernier secteur à souffrir de l’ouragan comme on a pu le voir avec le ralentissement du site du Huffington Post, les sociétés d’hébergement de serveurs informatiques. Selon le Data Center Knowledge, c’est la société Datagram qui en aurait le plus souffert. Le géant Equinix serait lui affecté par des pannes survenues dans un centre situé à Manhattan. Dans les deux cas, les inondations de sous-sol auraient privé l’utilisation de générateur de secours.

Facebook, grande gagnante ?

D’autres en revanche vont pouvoir tirer profit de cet immense désastre. En haut de la liste selon Forbes, toutes les enseignes de bricolage et de quincailleries comme Lowe’s et Home Depot. Lampes de poches, piles, matériaux de construction, la Demande ne manquera pas. Espérons pour eux qu’ils ont accumulé du stock, car les collaborateurs ne vont pas chômer ces prochains jours.

Plus généralement, les entreprises qui commercialisent les matières premières pour la construction seront également mises à contribution dans les prochains jours. Production de bois, ciment, les débouchés existent. Enfin plus surprenant, la population américaine a, semble-t-il, pris d’assaut les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter et Pinterest.

  @TancredeBlonde

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux