Paris Factory : Vivez l’événement de l’intérieur grâce à un entrepreneur

À l’occasion de la Paris Factory (session mai 2013), une vitrine pour les marques participantes est organisée à l’AntiCafé jusqu’au dimanche 23 juin. Un événement que le fondateur de Swani va nous raconter tous les jours.

paris Factory aide les jeunes entrepreneurs
Paris Factory aide les jeunes entrepreneurs

Aider les jeunes entreprises à accélérer leur croissance. Tel est l’objectif du Paris Factory. À la différence près que le programme d’accompagnement dure en tout sept semaines. Au menu, plusieurs modules de trois heures sont articulés autour de trois dispositifs : atelier pratique en travail de groupe, séminaire dispensé par les professeurs de l’ESCP Europe et d’une ou de plusieurs interventions.

En plus d’être une occasion unique de développer ses compétences et son réseau, le Paris Factory garantit également l’obtention d’un certificat de l’ESCP Europe, ainsi que la possibilité de présenter son entreprise devant un jury d’investisseurs, d’entrepreneurs et de facilitateurs aidant à la création d’entreprises en France et à l’international.

Dans la tête d’un entrepreneur

À côté de cette session, le Paris Factory session mai 2013 a mis en place une vitrine pour les marques participantes à travers l’organisation d’un pop up Store. Elles se réuniront jusqu’à dimanche prochain à l’AntiCafé, 73 rue Quincampoix dans le 3e arrondissement. Ce sera l’occasion pour Xavier Lazzara, fondateur de Swani, société créatrice de bijoux de luxe et équitable de nous raconter l’intérieur de l’événement.

Tous les jours, l’article sera agrémenté de nouvelles publications de Xavier Lazzara et de son équipe. Demain, l’entrepreneur va nous raconter le vernissage du pop store. Entre le stress de la préparation, les premières impressions, les retours, le fondateur de Swani va nous faire entrer dans la tête d’un entrepreneur en représentation.

Et ça, c’est nouveau.

POP-UP STORE

 Mercredi – 1er jour

Ça y est, la première journée du Pop-Up Store Paris Factory à l’AntiCafé vient de se terminer, laissez-moi vous en dire quelques mots.

Tout d’abord, c’est quoi un « pop-up store », ce concept très en vogue en ce moment qui nous vient d’outre-Atlantique ? Il s’agit en fait d’une « boutique éphémère », un endroit qui accueille des marques, des créateurs pendant une période plus ou moins longue (de une journée à un ou deux mois) et leur permet d’avoir pignon sur rue.

À la veille du début du Pop-Up, c’est la course. Pour que l’évènement soit une réelle réussite et porte ses fruits, il nous faut communiquer à fond dessus : contacter les journalistes en leur envoyant une invitation accompagnée d’un petit Communiqué de Presse puis les relancer les journalistes par téléphone ; prendre puis confirmer les rendez-vous avec de potentiels clients ; sans oublier, communiquer via les réseaux sociaux, qu’on ne peut tout simplement plus extraire de l’équation aujourd’hui. Toute l’équipe est sur le feu, le bureau dans un fouillis pas possible et la pression à son maximum. Finalement, on aura réussi à tout boucler dans les temps, le matériel de présentation, la vitrine, les supports de comm’, les flyers : aucun doute, l’union fait la force.1013830_621470111198066_1585220226_n

Fin de journée une heure et demie du mat’, la voiture est chargée et nous sommes prêts. Je ne cesse de repasser la liste des « to-dos » en revue et retrouve le plaisir de l’entrepreneuriat : aucun moment de répit, toujours quelque chose en tête!

6h59

Levé en une demi-seconde, je suis excité au plus haut point : c’est le Jour J. Enfin une vitrine au cœur de la capitale pour présenter tout notre travail et notre projet de bijouterie équitable.

10h31

Arrivés à l’AntiCafé, à deux rues du centre G. Pompidou, on décharge rapidement le matériel. On rencontre Leonid, le patron de l’AntiCafé et découvre le lieu : un concept innovant qui veut que l’on paye le temps que l’on y passe et non ce que l’on consomme ; une déco arty, design et branchée. Petit à petit les autres créateurs arrivent. Très vite, l’AntiCafé me fait l’effet d’une fourmilière : on entre, on sort, ça bouge.

Il nous faudra plus de 2 heures pour tout installer. Début d’après-midi, je constate que tout est enfin en place, et suis satisfait de ce qu’on a fait. On nous félicite sur notre installation. La vitrine fait son effet.

1013721_621047077907036_2057627526_n13h30

Dej’ sur le pouce, j’avale rapidement un falafel. Je me pose un moment, mais il faut très vite se remettre au travail.

15h07

On retrouve Clara de notre équipe et c’est une véritable session de travail qui se met en place dans cet espace de co-working dans l’attente du vernissage de ce soir. Il n’y a pas de temps à perdre, il nous faut re relancer les journalistes et avancer sur notre e-shop. Un jeune homme nous approche. Il travaille pour I am la Mode, une plateforme de crowdfounding spécialisée dans le secteur de la Mode. Il adore le projet Swani. Échange de carte de visite « of course » et on fixe de se rencontrer dans les jours prochains. Et ce n’est qu’un exemple des rencontres que l’on peut faire dans ces occasions uniques.

18 h 45

Panique, le nouvel orage a entraîné une fuite du toit directement sur la vitrine. Il nous faut résoudre le problème, nettoyer et tout réorganiser 15 min avant le début du vernissage. Mais tout rentre dans l’ordre ouf. Je retrouve avec plaisir des amis du Paris Factory. On échange sur l’avancée de nos différents projets : la vente online et la comm’ ressortent vraiment comme la grande préoccupation du moment, et bien sûr, toujours et indéniablement la recherche de clients. Certains partagent de bonnes nouvelles comme la signature des grands magasins notamment. J’ai le temps de présenter la marque à plusieurs personnes et reçois avec joie divers compliments

19h00

Heure du vernissage : l’AntiCafé est bondé. Quelques rafraichissements sont disponibles et l’ambiance est à la bonne humeur. Pas de doute, cet événement est une excellente opportunité de rencontres et d’élargir son réseau.

20h23

J’observe la salle remplie et prends un peu de recul. Je constate que les gens ont répondu présents et cela me fait chaud au cœur. Ce soir-là, on vendra plusieurs bijoux, j’aurais fait du réseautage avec de réelles débouchées à la clef, retrouvée des gens que j’apprécie beaucoup, remercié toute l’équipe de la Chaire de l’ESCP pour leur travail et leur accompagnement ainsi que Leonid pour son accueil. Il reste 4 jours jusqu’à dimanche pour vendre et se faire connaitre d’avantage, mais d’ores et déjà, comment dire, je le sens bien ce Pop Up !

Jeudi – 2e jour

Un Day 2 au Pop Up Store de l’AntiCafé qui fut riche en rebondissements et en rencontres.

anti-cafe8h57

Je commence la journée par une réunion avec Popmyshop.fr – qui se définit comme une « market place » de boutiques éphémères – et d’autres créateurs bijoux. Concept intéressant et surtout très en vogue vous l’avez compris. La plupart des créateurs présents n’ont jamais entendu parler de ce type de site et il apparait clairement que Popmyshop répond à une demande claire. Nous souhaitons tous nous faire connaitre davantage et être au contact de notre clientèle finale, pour mieux la comprendre et la servir. Mais les prix des baux commerciaux et même des loyers à Paris nous dissuadent souvent de tenter l’expérience. Après de multiples échanges, il ressort que nous devons :

– Partager une boutique entre plusieurs créateurs afin de diminuer les risques.

– Être présent au maximum sur le point de vente pour être au contact du client : la rencontre avec le créateur devient un réel argument de vente et nous permet de faire la promotion de notre marque.

– Bien mesurer le ratio risque/rentabilité

Globalement, c’est dur pour tout le monde. Mais de nouvelles opportunités s’offrent à nous. Nous devons donc les saisir et nous les approprier en mettant toujours en avant le partenariat.

11h12

Déjà beaucoup de monde au 79, rue Quincampoix ! Linda qui devait assurer la permanence au Pop Up est bloquée chez elle pour un problème de clef et a dû appeler un serrurier en catastrophe. Revirement de situation, on modifie le planning, quelques coups de téléphone afin de s’organiser, et le tour est joué. C’est aussi cela notre quotidien : avoir un planning, mais ne pas pouvoir s’y tenir ; faire face aux imprévus et surtout réagir rapidement. Bref, une vie d’entrepreneur comme les autres.

14h45

Dans une journée de travail type, j’arrive à faire pas mal de choses, répondre aux mails, assurer les rdv, suivre les « to-do » de mon équipe, qualifier de nouveaux prospects, gérer les relations avec mon associé au Pérou (7h de décalage), faire un peu de « com » et de strat’, gérer les imprévus. Mais je me laisse aussi un peu de temps pour les rencontres et le réseautage. Et, aujourd’hui, c’est une heureuse rencontre avec Mlle Émilie B www.melleemilieb.com dont je voudrais vous parler.

Émilie a monté sa marque de maroquinerie il y a 3 ans et rencontre aujourd’hui les mêmes problématiques que nous. Trouver de nouveaux points de vente, de nouveaux axes de communication, développer son image de marque. Mais elle est en avance sur certains points, et son expérience d’ancienne designeure bijou parle pour elle. Nous échangerons plus d’une heure et fixerons même un rendez-vous semaine prochaine afin d’améliorer certains aspects du positionnement de Swani, et réfléchir ensemble a de nouveaux modèles. Un partenariat supplémentaire semble s’annoncer, on va y travailler.paris-factory

16h08

Après la relance commerciale, il nous fallait aussi recontacter les journalistes pour couvrir l’événement et parler des bijoux équitables Swani. Aujourd’hui est notre jour de chance, après des heures d’appels avec l’équipe, et de multiples aller/retour afin d’obtenir la bonne personne au bout du fil, on obtient 4 publications qui devraient sortir très rapidement. Ouf, l’acharnement et le travail payent toujours. On se recontacte dans les jours à venir pour de futures interviews. Coming soon donc…

18h28

Fin de journée, après avoir bénéficié de l’expérience d’autrui, il est temps d’en faire profiter les autres. L’entraide entre entrepreneurs est primordiale, nous sommes dans un microcosme, et nous avons tous, à un moment ou à un autre, rencontré les mêmes problèmes. Alors nous avons tout intérêt à échanger sur ces sujets et à partager. Un serial entrepreneur m’a dit un jour : « il ne faut pas attendre qu’on te donne pour donner en retour. Un conseil : fais-le dès maintenant, on te le rendra au centuple. ». J’adhère à 200%. On échangera longuement avec Oskar et Mathilde www.oskaretmathilde.com sur comment communiquer sur sa page Facebook, et animer sa communauté avec comme une impression de revenir quelques mois en arrière.

La journée s’achève et nous ne sommes même pas à la moitié de la Paris Factory

Vendredi – 3e jour

9H03

Un « friday work » qui démarre avec l’aspect qui importe le plus en ce moment : un point sur les avancements commerciaux. Quels sont les dossiers en cours ? Les magasins sur le point de signer ? Ceux qu’il faut relancer ? Ceux que l’on doit qualifier ?

Comme de nombreux entrepreneurs, je suis pris par le quotidien et les projets qui me trottent dans la tête. Il y a quelque temps je me suis rendu compte que je ne consacrais pas suffisamment de temps au commercial. Il s’agit pourtant du nerf de la guerre. J’ai donc repris les choses en mains et me force désormais deux fois par semaine à faire le point et fixer des objectifs de court et de long terme. Pour tous ceux ayant un business model similaire à celui de Swani, je pense sincèrement que 70 à 80 % de notre temps doit être consacré au commercial, surtout en période de croissance.

11H14

On enchaine sur une réflexion stratégique, suite aux discussions de la veille. Un Brainstorming s’impose. Les points soulevés : amélioration du produit, déclinaison des modèles, recentrage sur une cible mieux qualifiée, positionnement et image de marque. Pas de temps à perdre, je prends trois rendez-vous avec certaines relations pour la semaine prochaine. C’est aussi une des forces de nos start-ups : la réactivité et la mise en application rapide. Il ne faut jamais l’oublier et ne pas le perdre.

12H47

Rendez-vous à La Ruche (www.la-ruche.net) aka le fief des entrepreneurs sociaux pour le régulier Buzz du vendredi. C’est l’occasion de promouvoir le Pop Up de l’Anticafé et Swani. Je retrouve avec plaisir des amis et nous échangeons sur les dernières avancées de nos projets respectifs. Ces moments sont au cœur de l’entrepreneuriat. Ne négligez jamais votre réseau. Sans lui, vous n’irez pas bien loin.

14H31

De retour au Pop-Up, une atmosphère studieuse, mais décontracté règne. Nous formons un groupe de travail avec les 5-6 entrepreneurs sur place. Objectif : comment optimiser nos e-boutiques, ou pour ceux qui n’en ont pas, comment la créer? Et à quel prix? Encore un grand partage d’expérience.

Certains avancent sur de gros dossiers, d’autres viennent tout juste de signer un contrat avec de grands magasins et réfléchissent à toute la préparation de leur Corner.

17H40

On finit la journée par un shooting de l’environnement de chacun des créateurs par Jules. De beaux clichés qui serviront sûrement à animer les pages des réseaux sociaux et donneront peut-être même des idées de campagne de comm’. Photos coming soon.

TO BE CONTINUED…

Samedi – 4e jour

11H12

Ce samedi démarre par un premier rendez-vous avec un nouveau point de vente potentiel, extrêmement bien situé dans Paris. On aborde les questions des produits, de l’environnement, du partenariat dans son ensemble. Je ne peux encore dévoiler le lieu, car rien n’est fait, mais d’ores et déjà je sens que nous sommes sur la même longueur d’onde. Nos projets respectifs traduisent à plusieurs niveaux notre volonté de faire les choses différemment et d’être moteur dans notre secteur. Nous nous quittons sur un accord de principe (comprendre intérieurement « Yessss c’est trop génial »). Les modalités sont donc à venir courant de l’été.

13h03

Sur fond de Radio Meuh, à ma droite on parle la langue de Shakespeare, à ma gauche celle de Dostoïevski. Les sujets de conversations sont aussi bien des problématiques de la vie quotidienne d’une boite, le travail sur un nouveau projet innovant, le dernier super concert à ne manquer sous aucun prétexte. Des allers et venues constants, mais relativement silencieux confèrent au lieu une atmosphère agréable qui contribue à sa sympathie et au fait qu’on s’y sente comme chez soi.swani-paris-factory

Vous l’aurez compris après ce 4e jour, je peux le dire, l’Anticafé est réellement incroyable et je m’y sens bien.

15h57

Milieu de l’après-midi je reçois un photographe dans l’optique d’un nouveau « shooting » pour Swani. Je souhaite travailler encore davantage l’univers de la marque et continuer à faire des clichés sur mannequin (photo). On parle de son expérience, de mes attentes et faisons quelques essais avec les bijoux.

17h11

Le gong retentit, les clients montrent le bout de leur nez. Un petit « speech » de présentation sur les bijoux équitables Swani. Ils adhérent au concept à 200% et craquent pour, dixit, « le design recherché et la qualité des bijoux ». Je conclus la double vente, ce qui fait toujours plaisir. Tous comme les compliments que je reçois.

18h03

Une journée à l’Anticafé sans rencontre ce n’est pas une journée à l’Anticafé. Je fais une heureuse entrevue avec une collaboratrice de chez Publicis qui me conseille sur les contenus de mes supports de communication. On arrivera même à parler de ma recherche de mannequins quand je lui évoque le shooting que j’envisage pour mes bijoux Swani.

La journée touche à sa fin et le lieu se transforme en un warm-up de soirée parisienne, quoi de plus agréable.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux