Pinault croque 70 % de Michel et Augustin

Le groupe Artemis  promet un investissement de 12 millions d’euros au cours des cinq prochaines années.

Michel et Augustin, les rois du marketing
Michel et Augustin, les rois du marketing

La marque aux couleurs locales prend les sous, mais garde la main. Actionnaire de l’enseigne Michel et Augustin depuis 2008, le holding de la famille Pinault détient désormais 70 % du capital. Ses fondateurs, eux, se partagent les restes soit 30 % du capital.

La famille Pinault, menée par Patricia Barbizet, s’est engagée auprès des deux entrepreneurs d’investir près de 12 millions d’euros. Ce lourd investissement viendra booster la Start-up, déjà survitaminé.

Pour autant, Michel de Rovira et Augustin Paluel-Marmont restent les grands patrons de leur petit bébé, de maintenant huit ans. « Nous ne comptons pas abandonner le navire, nous restons passionnés par ce que nous faisons. Nous avons fait le choix d’un actionnaire familial qui souhaite nous accompagner sur le long terme dans le respect de nos valeurs », explique Augustin au Figaro.

« Ce n’est que le début de l’histoire »

Cinq ans et 12 millions d’euros pour réussir à s’imposer comme LA marque française premium et citadine d’agroalimentaire. Une ambition d’abord nationale avec l’implantation dans les grandes villes françaises comme Bordeaux et Lyon. Un simple casse-croûte pour ces deux challengers qui souhaitent surtout développer le pôle étranger.

« C’est la fin du premier chapitre de l’histoire. Entre 2004 et 2012, nous avons bâti des fondamentaux solides. L’heure est maintenant à l’accélération de la croissance. Nous voulons donner envie au monde entier d’acheter des produits fabriqués en France ».

Cocktail de prospérité

Crée en 2005, la marque des yaourts, cookies, biscuits et smoothies, a su faire son petit bout de chemin, jusqu’à franchir les frontières. Europe du Nord, Asie, Moyen-Orient, États-Unis. Michel et Augustin ne souffrent pas de la faim et ne s’arrêtent pas de travailler.

Depuis deux ans, la marque connaît même un bon équilibre. Mais, gourmands, ils souhaitent atteindre les 100 millions de chiffres d’affaires. « L’objectif reste de faire de Michel et Augustin la première marque alimentaire premium et citadine en France et à l’étranger ». Un goût de business qui donne envie de mettre les pieds dans le plat de l’entrepreneuriat.

 Noëmie Beillon

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux