Plus de la moitié des terriens auront un Smartphone en 2018

Iphones
En 2018, 4,5 milliards d’humains pianoteront sur des Smartphones.

Ericsson, qui tablait sur 3,3 milliards de Smartphones dans le monde en 2018, a revu sa prévision à la hausse.

L’évolution de l’Internet mobile s’accélère. Actuellement, sur 6,4 millions de cartes SIM en circulation, 1,2 milliard sont utilisés par des Smartphones. Une progression qui dépasse toutes les attentes. D’autant plus que ce chiffre va grimper jusqu’à 4,5 milliards en 2018! « On a mis cinq ans pour arriver à ce que 1 milliard d’êtres humains aient un Smartphone. On va mettre seulement deux ans pour que le milliard suivant soit connecté », explique Michael Bäck, responsable de la stratégie du groupe Ericsson.

En cause, le prix des Smartphones qui baisse très vite. « Dans certains pays, des fabricants low cost vont bientôt arriver à un prix de vente de l’ordre de 100 dollars », explique le dirigeant. Du reste, « le Smartphone est équipé d’une caméra et est présent à chaque instant de la vie », poursuit-il.

Des perspectives d’investissement

Immanquablement, la croissance des ventes de Smartphones s’accompagne d’une progression d’Internet mobile. Effectivement, Ericsson note que le trafic sur les réseaux mobiles a doublé en un an, principalement pour les vidéos.

Mais cette demande intensive d’accès à Internet mobile se bute souvent à une connexion insuffisante. Ericsson relève qu’en Europe, seulement 16 % des consommateurs ont accès à un débit supérieur à 10 gigabits par seconde. Cette demande pressante pousse les opérateurs à investir dans la 4G. Ainsi, permettraient-ils d’avoir une connexion confortable pour visionner des vidéos et accéder aux applications.

Ericsson travaille désormais sur la 5G qui pourrait être opérationnelle avant 2020.

 Marion Lemaitre

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux