PME : 1 millier de brevets à portée de main

Afin de réduire ses coûts de maintenance, le CNRS veut transférer 1000 inventions brevetées à des PME et PMI dans le cadre du contrat de « recherche partenariale ».

« Tout doit disparaître ! » Enfin presque, le CNRS solde le quart de son lot de 4.400 inventions. Outre la volonté de réduire son coût de maintien de son portefeuille de brevets qui s’élève aujourd’hui à 17 millions d’euros par an, l’objectif principale du CNRS est d’aider les PME qui ont « une vraie volonté d’innover ». Et pourquoi pas leur permettre d’internationaliser leur activité.

Pour cela, si une PME souhaite récupérer un brevet utile à son développement, elle devra contacter le CNRS. L’institut étudiera les besoins de PME afin de lui proposer le ou les brevets pertinents à la stratégie d’innovation de la PME ou PMI. Et dans le cadre d’un partenariat, cette dernière bénéficiera d’une aide du CNRS afin d’adapter le brevet choisi.

Une innovation pour un maximum de 5000 euros

« En cas de succès du programme de recherche », le brevet sera définitivement cédé à l’entreprise « pour un coût forfaitaire très modeste », selon Pierre Gohar, directeur de l’innovation et des relations avec les entreprises du CNRS. Concrètement, la somme à débourser ne devrait jamais dépasser 5000 euros.

Encore trop peu de PME accèdent à l’innovation à un prix raisonnable. Parmi les 4.400 inventions brevetées par le CNRS, seul 10% des accords de licences le sont par des PME-PMI. Alors dépêchez-vous d’y jeter un œil. Le produit qui révolutionnera la prochaine décennie se trouve, peut être, dans un de ces cartons.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux