Quand la météo influence le business

Même si l’étreinte s’est un peu relâchée, la France reste encore sous le coup d’une très forte vague de chaleur. Ce qui n’est pas une bonne nouvelle pour les affaires.

La chaleur fait du mal au business. Bien sûr, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. Un industriel n’est pas impacté de la même manière qu’un vendeur de glace. Mais, pour certains secteurs d’activité, quelques degrés de plus ou de moins suffisent pour mettre à mal un business. Par exemple, les études montrent qu’au-delà de 22°C, les gens ont envie de se désaltérer avec une bière ou du vin rosé. En revanche, dès que le mercure dépasse 27°C, les gens abandonnent l’alcool pour se mettre à l‘eau.

La productivité baisse chaque degré supplémentaire au-delà de 15 degrés

Deux chercheurs venants de Harvard et de l’université de Columbia, ont réussi à démontrer que météo et richesse ont des correspondances. D’après eux, « les années plus chaudes que la moyenne sont associées à un revenu par tête plus bas dans les pays déjà chauds, et une production par tête plus élevée dans les pays froids. L’écart va approximativement de 3 à 4 % dans les deux sens ». En clair, il faut investir dans les pays tempérés.

Même la production est soumise aux aléas du climat. Combien d’usines ont ralenti le rythme à cause de la canicule ? Les coupures d’électricité ne sont jamais loin. Tatyana Deryugina, de l’université de l’Illinois, et Solomon Hsiang, de l’université de Californie à Berkeley ont prouvé que « la productivité d’un jour donné décline en moyenne de 1,7% pour chaque degré supplémentaire au-delà de 15 degrés ».

Même les guerres civiles ne font pas autant de mal à l’économie

Mais, les vagues de chaleur ne sont pas les seules à poser problème au business. Inondations, incendies, tremblements de terre, toutes ces catastrophes impactent durablement le business. Les scientifiques le prouvent encore une fois. D’après Amir Jina de l’université de Columbia et le même Solomon Hsiang, un cyclone provoque au bout de 20 ans une perte de 7,4% sur le revenu par tête. Même les guerres civiles ne font pas autant de mal à l’économie. C’est dire.

En clair, les effets climatiques à grande échelle influencent les forces vives de l’économie mondiale. Autrement dit, n’oubliez pas de regarder la météo avant de vous rendre à votre bureau.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux