Quel portrait pour la femme entrepreneure française ?

À l’occasion de la 2ème journée nationale de la femme entrepreneure, le baromètre Caisse d’Épargne des femmes entrepreneures, avec BVA, permet d’établir les caractéristiques particulières des femmes entrepreneures qui ont passé le cap des 3 ans !

jnfe-widoobizSelon le baromètre, la femme entrepreneure, ayant une activité depuis au moins 3 ans, a 52 ans et dirige une entreprise individuelle dans les services. Elle génère en moyenne 141 000 € de chiffre d’affaires. Pour ce qui est de la santé de leur entreprise, les femmes sont plus confiantes que les hommes. En effet, 52 % d’entre elles considèrent la situation de l’entreprise stable et 24% en développement contre respectivement 45% et 21% pour les hommes.

Les femmes entrepreneures rencontrent les même difficultés que les hommes pour ce qui est du business et plus particulièrement, les difficultés sur la rentabilité de l’entreprise ou encore la peur de mettre en péril le budget familial. En revanche, elles sont 38% à déclarer avoir des difficultés par rapport aux contraintes horaires et de présence (29% pour les hommes). À l’inverse, elles éprouvent beaucoup moins de difficultés sur les problèmes administratifs (29% contre 44% pour les hommes).

« Les femmes entrepreneures manquent d’ambitions »

Evelyne Platnic-Cohen, marraine de la 2ème journée de la femme entrepreneure, admet que les femmes entrepreneures manquent d’ambitions et de modèles.

D’après elle, « les femmes s’attachent à créer leur propre job ». Or, créer une entreprise va bien au-delà. « Nous avons le droit d’avoir les dents longues » pour atteindre les objectifs fixés de développement de l’entreprise. Elle rappelle par ailleurs que les femmes entrepreneures à succès ne sont pas assez mises en valeur.

D’après la fondatrice de Booster Academy, les sociétés mentorés sont meilleures. Elle-même mentorée à l’Institut du Mentorat Entrepreneurial, Evelyne Platnic-Cohen confie que les femmes entrepreneures ne font pas assez appel aux différentes structures d’accompagnement. Le baromètre le confirme puisque seulement 38% des femmes éprouvent le besoin d’être conseillée.

Les femmes entrepreneures qui connaissent la réussite ont 3 caractéristiques en commun selon la marraine :

–          Elles sont parties de rien

–          Elles ne s’imposent aucune limite

–          Elles communiquent

Si les femmes hésitent de moins en moins à créer des entreprises, elles semblent néanmoins se freiner dans leurs ambitions et « il n’y a aucune raison ». Après tout, « les femmes entrepreneures sont des hommes comme les autres » !

Mustafa Curlu

Mustafa Curlu

Mustafa Curlu

Rédacteur

Responsable éditorial de Widoobiz, Mustafa Curlu s’intéresse à tous les sujets de l’entrepreneuriat. De la politique à l’économie en passant par l’innovation ou encore la vie d’entreprise, il vous propose un regard d’entrepreneur.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux