Rapport annuel de l’OIT : le retour des profits

Les grandes entreprises réalisent des profits d'après l'OIT.
Les grandes entreprises réalisent des profits d’après l’OIT.

Les grandes entreprises génèrent de nouveau des profits. Tel est le constat de l’OIT. Il faudra désormais les réinvestir.

Les marges bénéficiaires sont en hausse, comme le reflète l’envol, à plusieurs reprises, des indices boursiers mondiaux au-dessus de leurs records historiques. Mais rien de tel pour les petites entreprises avec des marges bénéficiaires inférieures à 40 % à celles générées entre 2004 et 2007.

Le problème des PME ? C’est l’accès réduit au crédit. Sans un changement radical de la politique financière des crédits, Raymond Torres, directeur de l’Institut international d’études sociales de l’OIT, affirme qu’il est « impensable qu’il y ait une reprise de l’emploi en Europe ».

Une récession de l’emploi se profile avec le développement du chômage de longue durée. Raymond Torres insiste sur la nécessité « d’améliorer l’activité d’investissement pour permettre aux entreprises de tirer parti des nouvelles possibilités offertes, de se développer et d’embaucher plus de personnel ».

Un manque d’investissement répréhensible.

L’OIT dénonce l’utilisation par les grandes entreprises de leurs marges bénéficiaires dans les excédents de trésorerie. Ainsi, elles privilégient la hausse des salaires de leurs hauts dirigeants, dont les revenus ont augmenté par exemple de 25 % entre 2007 et 2011 en Allemagne.

Se développent aussi les disparités entre les revenus. Ainsi, en 2011, le salaire des PDG américains est en moyenne 508 fois plus élevé que celui d’un travailleur moyen.

L’avenir pour l’OIT : investir dans l’économie réelle et « adopter une stratégie de croissance, particulièrement dans la zone euro ». Une telle démarche d’incitation entraînera avec elle une nouvelle demande et la création d’emploi.

 Marion Lemaitre

Thomas Benzazon

Thomas Benzazon

Animateur

Co-fondateur de Widoobiz et journaliste en charge des Programmes et de la rédaction, Thomas Benzazon reçoit entrepreneurs et acteurs du monde économique pour traiter des sujets d'actualité ou pour obtenir les confidences des chefs d'entreprise qu'il rencontre.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux