RH : les seniors rêvent d’une évolution professionnelle

Seniors
Les seniors veulent encore évoluer en fin de carrière.

Les salariés de 50 à 65 ans souhaitent une fin de carrière plus valorisante.

Les seniors en ont encore sous le pied. 84 % des salariés de 50 à 65 ans souhaitent évoluer professionnellement, révèle une enquête de l’Observatoire Cegos, publiée mercredi. Mais 54 % se sont résignés à l’idée que cela ne soit jamais possible.

Un rôle de tutorat peut être envisagé comme une alternative au manque de reconnaissance et d’évolution professionnelle. 41 % des seniors interrogés ont déjà exercé une telle mission. Parmi ceux qui ne l’ont pas fait, 58 % se disent prêts à tenter le tutorat, à condition de disposer de temps et d’une formation. D’ailleurs, l’initiative de l’Accélérateur de croissance offre une seconde vie au seniors tout en permettant à une PME de grandir.

Le mirage du contrat de génération

Quant au contrat de génération, les seniors estiment que c’est un beau concept mais avec « un impact limité sur l’emploi des jeunes et des seniors ». Le contrat de génération vise à promouvoir l’embauche d’un jeune en CDI et le maintien d’un senior jusqu’à sa retraite.

Mais faire évoluer un senior ne se fait pas sans difficulté. Les trois-quarts d’entre eux éprouvent des difficultés à s’adapter aux nouvelles technologies. Sans parler du fait qu’ils expriment une véritable réticence aux changements, en général ( 61%) et l’autorité en particulier. Eh oui, se faire commander par un minot à peine sorti d’école n’est jamais facile à accepter.

Quoiqu’il en soit, les seniors actifs n’ont pas envie d’être rangés au placard.

Marion Lemaitre

2 Commentaires
  1. Bonjour,

    les seniors rêvent-ils d’une évolution professionnelle ? Je ne suis pas sûr que l’on puisse résumer leur rêve à ce sujet. Senior salarié moi-même, je rêve plutôt d’être considéré comme n’importe quel salarié, et d’être reconnu pour ce que je peux apporter en termes d’expérience, de compétences, de connaissances, de qualités, et de productivité.

    Je rêve que le regard de mon employeur change sur les salariés de ma tranche d’âge. Je rêve d’un sentiment de fin de vie professionnelle qui ne soit plus précoce. Je rêve de la disparition de la discrimination sur l’âge qui mine mes possibilités d’évolution professionnelle au sein de mon entreprise. Je rêve d’un employeur qui me donne les moyens d’avoir envie de continuer à travailler. Je rêve aussi d’une retraite, car j’ai commencé jeune, et toutes ces nouvelles organisations que j’ai vécue dans mon parcours commencent à me fatiguer … Les épreuves de la vie que j’ai traversé m’ont pas mal « plombé » aussi. Je rêve d’un poste autonome, normalement rémunéré, et d’un environnement de travail porteur de relations sereines et enrichissantes… juste pour ces nombreuses dernières années qu’il va me rester à travailler comme beaucoup, malgré mes 56 ans !

    I have a dream !

    blog : http://adsapientia44.blogspot.fr/

    1. Les seniors ont-ils un rêve professionnel ?
      Oui, celui de retrouver un emploi dans leur fonction (communication) après avoir été injustement licenciée, et agi devant les Prud’hommes.
      Aucune réponse aux multiples candidatures informatisées, malgré un professionnalisme reconnu dans l’édition.
      Carnet d’adresses, help ! help !
      Me too : I have a dream. Que mon âge, 55 ans, ne soit pas un handicap pour retrouver du travail.
      Merci d’avance.
      Marie-Laure RAYNAUD

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux