Rihanna : le business de la publicité parfaite

Depuis son premier titre « Pon de Replay » en 2005, le succès n’a jamais abandonné Rihanna. La chanteuse a su conquérir la terre entière en proposant plusieurs styles de musique dans un seul album : R&B, pop, raggae et electro se succèdent au rythme des titres plus écoutés les uns que les autres.  Avec ce succès planétaire, la chanteuse est devenue une égérie très courtisée par les marques.

 

Les clés du succès : une chanteuse qui ne s’arrête jamais de travailler !

we found loveDepuis 7 ans, la belle de la Barbade enchaine les sorties d’album. Avec  une moyenne de un album par an, Rihanna jongle entre enregistrements de titres, promotion d’albums et tournées internationales. Fin  2011, « We found love » de Rihanna est devenu le  onzième titre de Rihanna à atteindre la première place du top 100 du Billboard. Un record égalé seulement par Madonna et Mariah Carey. Une chose est sure, la jeune star de 24 ans n’est pas prête de céder sa place de leader.

Pas besoin de créer sa marque, l’image de Rihanna se vend d’elle même

Avec plus de 28 millions d’albums et 100 millions de singles vendus depuis le début de sa carrière en 2005, Rihanna a empoché plus de 29 millions de dollars. La chanteuse n’est tellement pas dans le besoin, que contrairement à d’autres célébrités anglo-saxonnes, elle a choisi de ne pas créer son propre business si ce n’est une petite activité de fragrances. Son image se vend tellement bien toute seule que pour le reste, il lui a suffit d’attendre que les grandes marques lui demandent de devenir leur égérie. Gucci, Armani, Cover Girl, Nivea et Vita coco font partie des quelques marques qui ont le privilège de travailler avec la star mondiale.

Selon un sondage d’US Weekly, la publicité de Rihanna pour Armani Underwear  a été élue « publicité la plus sexy de l’année 2011 ».

Son image sexy et provocante ne gène en rien les annonceurs, au contraire, plus la chanteuse fait parler d’elle, plus les marques sont visibles…  Ah le business… Toute une chanson !

Alexandra Bekka

Mustafa Curlu

Mustafa Curlu

Rédacteur

Responsable éditorial de Widoobiz, Mustafa Curlu s’intéresse à tous les sujets de l’entrepreneuriat. De la politique à l’économie en passant par l’innovation ou encore la vie d’entreprise, il vous propose un regard d’entrepreneur.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux