Sécurité informatique: l’inconscience des entrepreneurs

Selon une enquête de Symantec, seuls 15% des PME sauvegardent systématiquement leurs serveurs virtuels et 40% leurs données. Mais 7 PME sur 10 l’envisagent sérieusement.

La virtualisation des serveurs n’est pas encore entrée dans les mœurs des PME. Selon une enquête de Symantec auprès d’entreprises installées dans 28 pays, seuls 10% d’entre elles ont déjà adopté ce système. Une frilosité justifié par l’absence de marges de manœuvres budgétaires et le manque d’effectifs qualifiés qui empêchent les PME à rentrer de plain-pied dans la virtualité de l’économie.

Pourtant les avantages sont indéniables et les dirigeants de PME le savent. Toujours selon cette même enquête, l’adoption de cette technologie est synonyme, pour 70% d’entre eux, à une baisse généralisée des coûts d’investissements et des coûts d’exploitations, sans parler des substantiels gains de productivité.

74% des PME ne protègent pas leurs ordinateurs

Cependant « il est indispensable qu’elles sécurisent et protègent leurs données, quel que soit le type d’environnement » rappelle Steve Cullen, vice-président senior stratégie et marketing de Symantec Corp. Or, à peine 15% des PME sauvegardent systématiquement leurs données contre 23% qui ne le font que rarement ou jamais.

Encore plus hallucinant est la négligence des PME concernant la sécurité informatique. En effet, près d’une sur deux n’équipent pas de pare-feux les serveurs virtuels. Pire, les trois quarts des dirigeants de PME n’utilisent même pas de système Antivirus pour ses ordinateurs de sociétés. Or comme le disait Albert Einstein: « l’homme et sa sécurité doivent constituer la première préoccupation de toute aventure technologique ». Cela s’applique aussi aux dirigeants de PME.

T.B.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux