SEO : 3 règles de base pour être le meilleur ami de Google

Vous avez beau développer un savoir-faire exceptionnel, le trafic ridicule de votre site internet vous ferme à jamais les portes du succès entrepreneurial.

SEO audience Google
Le SEO est une science que tout entrepreneur se doit de maîtriser

Rien à faire. Quoi que vous fassiez, l’audience du site oscille toujours entre 7 et 43 visites par jour. Ridicule. Et pourtant, vous l’actualisez ce site internet ! Problème, vous ne pipez rien à la science du Search Engine Optimisation (SEO), la bible pourtant aux yeux de tous ceux qui, un jour, ont voulu être l’ami de Google. D’autant qu’il ne suffit de pas grand-chose.

1 Adaptez la structure du site au moteur de recherche Google

Que ce soit par les tutoriels, les connaissances, amis ou membre de la famille qualifié de « geek », sans compter les innombrables entreprises capables de vous fournir un site internet clé en main, il est difficile dorénavant pour un entrepreneur digne de ce nom, de ne pas avoir une petite idée sur le sujet.

En revanche, ce qu’ils oublient souvent c’est à quel point, il est important de remplir les balises HTML. Par exemple, comme l’explique Pascal Maupas, dirigeant d’hypertexte et auteur du livre « Google : arriver 1er par les mots » : « s’ils manquent certaines de ces cases, c’est une perte de chance » dans cette quête d’audience. Or, « pour 8 sites sur 10 », explique l’entrepreneur il manque des balises. Autant dire que vous n’êtes pas près d’atteindre l’audience de YouTube.

Pour être encore plus précis, certains dirigeants, peu au fait des exigences de Google, mettent le même contenu à différentes balises Title. En clair, c’est comme si vous donniez le même titre à cinq articles différents. « Et ça, c’est une énorme erreur », explique Pascal Maupas. À cet instant, Google pense que vous avez mis le même contenu et donc que vous êtes pauvre en valeur ajoutée. Résultat, le référencement du site en pâtit.

2 Choisissez les mots clés à fort trafic et faiblement concurrencés

Pour chaque page créée, il vous faut insérer des mots-clés. Non seulement, pour expliquer au moteur Google votre sujet, mais également pour façonner votre réputation sur certaines thématiques.

Par exemple, un artisan de mobilier de bois ne se contentera pas d’inscrire les mots-clés du type : « artisan », « mobilier », « meuble ». Trois mots, certes descriptifs, mais trop larges. Résultat, dans la hiérarchie des résultats, il sera enseveli sous les grands noms de son secteur, eux-mêmes envahis par les liens sponsorisés.

Au final, il lui faudra être plus précis et, surtout, plus inventif. Déjà, pourquoi ne pas se positionner géographiquement. Entre la région parisienne et le Tarn-et-Garonne, où notre artisan mobilier se trouve, la concurrence ne doit pas être la même. Enfin, plutôt qu’artisan, notre professionnel du bois inscrira: « artisan meuble de bureau » ou encore « artisan mobilier bois Tarn et Garonne ». Désormais la 1ère page ne vous est plus interdite.

Dans votre quête du bon mot-clé, n’hésitez pas à vous aider de Google Trends qui référence les tendances du Net

3 Mettez-vous à la « proéminence sémantique »

Jargon « googlesque » par excellence, la proéminence sémantique signifie que Google donne une importance particulière aux premiers mots inscrits dans votre titre ou dans les autres balises.

Autrement dit, en reprenant l’exemple de l’artisan de bois, ne mettez plus le nom de votre société en premier. Par exemple : Tancrede&Co a été déclaré meilleur artisan mobilier de Montauban). Insérez au contraire le mot clé au début et le nom de votre société à la fin. Ce qui donnera : « Artisan mobilier : “Tancrede@co récompensé par la ville de Montauban”

 Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

5 Commentaires

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux