Seuls les e-commerçants ont profité des soldes

À l’exception du e-commerce, la dernière vague des soldes a été très décevante pour le commerce traditionnel.

soldes e-commerce

Peut mieux faire. Telle est la mention qui pourrait être adossée à la saison des soldes de l’été 2012. Car, si le dernier cru a réalisé de meilleurs chiffres que l’année dernière, 2012 ne sera pas pour autant un grand millésime. La preuve, les ventes dans le textile ont à peine progressé de 4 %, au cours de la première quinzaine.

Même constat dans les centres commerciaux. Selon le conseil national des centres commerciaux (CNNC), ils ont observé une petite hausse de 2,20% sur les trois premières semaines. Concrètement, les professionnels retrouvent le niveau des soldes des années 2010. Ils s’en contenteront, vu la conjoncture économique.

Seuls les grands magasins du type Bon marché, Galerie Lafayette, BHV et Franck & Fils, affichent un bon bilan après cette période de solde. Les ventes ont augmenté de 10% à Paris et 8% sur tout le territoire national. Même sourire du coté des e-commerçants qui affiche une hausse moyenne de 10% sur les 4 premières semaines des soldes, selon la Fevad.

Parmi eux, certains sites de e-commerce ont vu leurs ventes exploser. La preuve l’enseigne Spartoo, marchand de chaussures en ligne, a engrangé une augmentation des ventes de 40% sur la période des soldes. PriceMinister fait mieux avec une croissance de 66% sur la période. Preuve en est que l’avenir est au virtuel pour le commerce.

Tancrède Blondé

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>