The Dark Knight Rises : la vie d’entrepreneur compliquée de Bruce Wayne

Tout le monde ou presque attend avec impatience la sortie demain du dernier chef-d’œuvre de Christopher Nolan, « The Dark Knight Rises ». Mais, derrière le super-héros, qui connaît l’entrepreneur Bruce Wayne, play-boy fêtard à la tête d’une gigantesque entreprise.

the-dark-night

The Dark Night

Mais qui est réellement Batman ? « Bruce Wayne », répondront en chœur et avec un peu de dédain les amateurs du comic. Oui mais après ? Car, l’histoire de Bruce Wayne, né de l’imagination de Bob Kayne et Bill Fingers, ne date pas d’hier (1939, pour être plus précis). Autant dire que son passé a eu le temps d’être remodelé au fil du temps, et des auteurs qui ont pris la suite de l’histoire de l’homme chauve-souris.

Une chose est sûre, au départ Bruce est l’héritier des deux plus grandes familles de Gotham City : les Kane et les Wayne. Son père, Thomas Wayne est le propriétaire de la « Wayne Entreprise », dont il est difficile de savoir qu’elles ont été les activités principales. Le chef d’entreprise et père du super-héros tente néanmoins de faire de la société un pilier central de l’économie de Gotham.  Le travail restant, à ses yeux, le meilleur rempart contre la misère et le crime. Thomas Wayne ouvrira également de nombreux pôles culturels et des centres caritatifs.

Concilier la vie d’entrepreneur et de justicier…

Mais le chef d’entreprise et sa femme Martha meurent tragiquement dans un braquage, sous les yeux de Bruce.  Bruce Wayne vit alors la vie d’un orphelin richissime. Mais la tutelle du majordome Alfred Pennyworth lui permet de perpétuer l’héritage des Wayne. Mais le choc le chamboule à jamais. À tel point qu’il abandonne l’université, sans argent, à la découverte du monde. Le début de la descente aux enfers. Emprisonné en Chine, il rencontre un homme qui le mettra en contact avec la Ligue des Ombres.

De là démarre un entrainement physique et mental de plusieurs années. Mais, très rapidement, Bruce découvre les desseins maléfiques de la Ligue des Ombres et décide de la détruire. Toute une histoire. De retour à Gotham City, Bruce Wayne reprend sa vie et la Wayne entreprise en main. Mais la vie d’entrepreneur semble bien terne. Trop peut-être, pour cet aventurier qui veut combattre le mal. Mais, entre les conseils d’administration, les rallyes de la haute société et les voyages en yacht, l’emploi du temps du chef d’entreprise laisse peu de places à la quête de justice.

… oblige à une organisation sans faille

Quoi de mieux alors qu’un justicier de la nuit pour combattre le mal à Gotham City. D’autant que Bruce Wayne dispose dorénavant d’une technologie de pointe, la Wayne entreprise ayant décidé de réorienter ses activités vers le commerce d’armes. Autant lier l’utile à l’agréable. Manquait plus qu’un local pour démarrer les activités secrètes. La Batcave était née. Parfait pour ranger sans encombre, sa Batmobile et ses Bat-accessoires.

Dorénavant, afin d’éviter tout rapprochement entre le chef d’entreprise et le justicier de la nuit, Bruce Wayne se donne une image de play-boy milliardaire excentrique, un peu à la manière de Paris Hilton (la chanson en moins). Eh oui, comment garder du crédit dans le monde des affaires, si tout le monde apprend que vous vous baladez en nuit en tenue de chauve-souris. Vous feriez confiance à Henri de Castres, si vous saviez qu’il se promenait en tenue d’araignée rouge ?

L’entrepreneur Bruce Wayne peut désormais vivre sa passion de la justice sans compromis. Rendez-vous dans les salles obscures mercredi, pour voir comment cela se termine.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite.
Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Lancez le premier commentaire sur cet article !