Bob à perdu son homme clé, et avec lui le marché

De : Vincent Lefebvre
Emission du 06 mai 2011 :

Aujourd’hui Bob, entrepreneur qui à lancé un produit à la pointe du progrès, emploie un salarié qui développe un prototype extrêmement séduisant et prometteur. Jusqu’ici, tout va bien.

Malheureusement,  l’innovation est tellement intéressante que le salarié se voit offrir un salaire quatre fois plus important à l’étranger. Là, Bob se fait larguer par son homme clé.

Tout le monde est remplaçable vous dites vous? Peu-être mais pas toujours et pas aussi rapidement qu’on pourrait le vouloir. D’ailleurs, Bob, n’est pas ingénieur et le salarié clé n’avait pas rédiger la documentation du logiciel avant son départ. Rappelez-vous, quand il s’agit de matières grises, ce qui n’est pas donné est perdu. Le temps de retrouver un nouveau salarié, le marché était passé.

« Si le pacte d’actionnaire est important pour s’assurer la continuité de l’entreprise en cas de conflit entre les associés de l’entreprise, ça ne suffit pas ». C’est sur ces mots que Martin Guerin, responsable de la pépinière Paris Innovation, entame la discussion.

Ce que propose Martin Guerin, c’est de mettre en place un plan de succession pour les salariés clés de l’entreprise , en comparaison avec ce qui se fait avec le pacte d’actionnaire.

Vous nous écouter depuis votre entreprise ? Regardez autour de vous, et posez-vous la question : Comment vais-je les retenir?

Copiez-collez ce code HTML pour mettre ce podcast au sein de votre page :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>