La Petite Papeterie Française veut montrer que l’art peut sauver la planète

Nathalie Busiaux reçoit aujourd’hui Sylvie Bétard, fondatrice de La Petite Papeterie Française. L’entrepreneuse veut prouver que l’on peut créer une entreprise éco-responsable.

« La passion du papier ». C’est ce qui a poussé Sylvie Bétard à lancer La Petite Papeterie Française en 2012. « J’ai un parcours qui allie l’art et l’écologie depuis l’Université. J’avais la volonté d’offrir des produits éco-responsables », explique-t-elle dans ce numéro d’Entre Nous.

Produire du papier sans contribuer à la déforestation

La jeune femme n’hésite d’ailleurs pas à utiliser son entreprise pour sensibiliser les consommateurs sur le papier. « On connaît mal le papier, je m’en rends compte quand je parle avec mes clients. Ils associent souvent ça au fait de couper des arbres. Mais il existe des certifications qui garantissent justement qu’il n’y a pas de déforestation. On met également en place des modes de production responsables », assure l’invitée.

Et, quand Nathalie Busiaux va plus loin dans l’interview pour connaître le rêve de son invitée, la réponse n’est guère étonnante : « montrer que l’art peut sauver la planète, c’est mon leitmovitv, ce qui me guide », conclut Sylvie Bétard.

#Replay : Avant de sauver la planète, le Startupper cherche à lever des fonds dans le 3ème épisode : 


Nathalie Busiaux

Nathalie Busiaux

Animatrice

L’aventure entrepreneuriale a commencé pour Nathalie Busiaux quand elle a accompagné des créateurs d’entreprise dans leur projet de création au sein de la CCIP il y a plus de 10 ans. Elle cherche désormais à réveler ces hommes et femmes qui entreprennent.

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux