100e : Franck Provost en musique, le fabuleux destin d’un artiste-entrepreneur

Pour cette centième émission, nous avons le plaisir et le grand honneur d’accueillir une figure phare de l’entrepreneuriat : Franck Provost.

Immense professionnel du monde de l’entrepreneuriat et de la coiffure, Franck Provost est aujourd’hui à la tête d’un véritable empire englobant les enseignes: Jean Louis David, Saint-Algue, Fabio Salsa, Coiff&co, Intermède, Interview, Jean Marc Maniatis, Niwel et maintenant La Suite Bleue. La liste est longue, et sa playlist du jour bien trop courte !

Instigateur et précurseur des salons sans rendez-vous, Franck Provost retrace son parcours fabuleux et nous fait découvrir les airs qui ont accompagné sa réussite. Pour nous dire d’où il vient et nous plonger un peu dans l’ambiance de son adolescence à l’époque de « salut les copains », il choisit sans hésitation le twist endiablé de Johnny Hallyday « Souvenirs, souvenirs ».

C’est grâce aux conseils prodigués par sa mère, qu’il se lance dans la coiffure. Il débute ainsi son métier comme apprenti dans le petit salon de son village, Lude dans la Sarthe. Ne lui voyant pas grand avenir dans ce petit village, son père l’incite à exercer ses talents à Paris. C’est donc naturellement que la chanson de Charles Aznavour « je me voyais déjà » s’impose dans le commencement de sa carrière.

Les autres morceaux qui ont jalonné son épopée et peut-être participé à son fabuleux destin : « Gotta feeling » des Black Eyed Peas et David guetta, son ami et également client depuis toujours; « Satisfaction » des Rolling Stones pour sa satisfaction de bien faire; « Aquarium » de Camille Saint-Saëns qui lui rappelle l’euphorie, l’ambiance et la montée des marches du Festival de Cannes; « Mon vieux » de Daniel Guichard en souvenir de son père disparu à 65 ans, et enfin, son dernier choix musical se porte sur « The next day », dernier album de David Bowie, personnage incroyable dans son image et son look, symbole de la longévité générationnelle.

Durant cette rencontre, Franck Provost nous confie : « La vie m’amuse et j’ai la chance de pouvoir faire ce métier qui me permet chaque jour et chaque nuit de faire des choses différentes et qui me passionnent, qui plus est avec mes enfants et mes collaborateurs fidèles depuis 20 ans… Tant qu’on a la passion qui nous anime, rien ne peut nous arriver en réalité… »

Stéphane Vincent

Stéphane Vincent

Animateur

Stéphane Vincent est responsable des relations entreprises et des partenariats de Novancia. Depuis tout jeune, il est passionné par la musique et aussi par ceux qui s’engagent, entreprennent, font de leur envie leur métier.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux