Tin-Tin Tatouages: une passion et un talent gravés dans la peau

Dans le Jukebox de ma vie, Stéphane Vincent reçoit Tin-Tin, artiste tatoueur de chez Tin-Tin Tatouages et créateur du syndicat des artistes tatoueurs. Tin-Tin est né en banlieue parisienne et a commencé à tatouer à 18 ans. Grâce à son talent et ses créations hors du commun, il se fait vite connaître au niveau international, entre dans la communauté mondiale des tatoueurs et ouvre son premier salon de tatouage à Toulouse en 1986, deux ans après ses débuts de tatoueur. Aujourd’hui, il a 6 tatoueurs permanents, 2 managers et des artistes tatoueurs « invités » de renommée qui travaillent chez lui à Paris.

Cet artiste et entrepreneur nous décrit sa carrière et sa vie à travers plusieurs titres de musique originaux. Pour illustrer ses origines, il choisit un rock de Johnny Powers; pour représenter son enfance mais également son esprit de « canaille », il choisit « Le zizi » de Pierre Perret; pour se ressourcer en rentrant chez lui, il écoute « Les uns contre les autres » de Fabienne Thibeault; la musique qui tournait en boucle dans sa première boutique, « Blue Valentine » de Tom Waits; celle qui le stimule sans cesse, « Whole lotta  love » de Led Zep; sa plus belle chanson d’amour est « Les plaisirs démodés » de Charles Aznavour; et enfin, le meilleur morceau pour le définir est « I’m the worst » des Beatles.

Cet artiste tatoueur a également relancé, depuis 2013, le Mondial du tatouage à Paris. Cet événement à ne pas manquer aura lieu en mars 2014 et accueillera les meilleurs tatoueurs du monde.

Stéphane Vincent

Animateur

Stéphane Vincent est responsable des relations entreprises et des partenariats de Novancia. Depuis tout jeune, il est passionné par la musique et aussi par ceux qui s’engagent, entreprennent, font de leur envie leur métier.

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux