Libérons ensemble l’administration : rêve ou utopie ?

Les adhérents du Centre des Jeunes Dirigeant d’entreprise sont très attachés au respect de la dignité humaine et sont convaincus que les hommes et femmes se révèlent majoritairement bons et honnêtes.

Partant de ce postulat, nous pensions que la mise en place d’une administration forte, dotée de moyens humains et financiers conséquents, faciliterait la vie des citoyens. Mais le système et le temps ont conduit à faire exister cette administration non plus au service des citoyens, mais au service de sa propre cause. Elle représente même l’exemple parfait que la contrainte peut être érigée comme garante de l’ordre.

Pour quelle conséquence ? La souffrance !  La souffrance des entrepreneurs et des particuliers qui subissent sa pression constante, tant au niveau de sa complexité que de son poids financier. La souffrance également du personnel qui la sert.

Qu’attendent nos dirigeants politiques pour libérer l’administration ?

La noblesse du métier de fonctionnaire s’est perdue au fil du temps et le sens donné à cet emploi au service de la collectivité a perdu de sa gloire, agrandissant la fracture entre salariés du public et du privé. Pourtant, entrepreneurs, salariés ou fonctionnaires, nous partageons tous le même désir :  être heureux, être fiers de nous, de notre emploi et de notre employeur ou de nos collaborateurs. Au CJD, nous sommes persuadés qu’un terrain propice au partage et au rapprochement existe ; il est juste momentanément embrumé.

Qu’attendent nos dirigeants politiques pour libérer l’administration, pour prendre le risque de perdre un peu de pouvoir afin de retrouver une légitimité qu’ils n’ont plus dans les urnes ? N’oublions jamais qu’un grand nombre d’entre eux sont élus au 2ème tour avec moins d’un tiers de vote pour, puisque nous connaissons un désengagement profond des citoyens dans le processus électoral.

La confiance, compétence, pertinence et santé garantissent l’ordre, jamais la contrainte

Comment agissons-nous au quotidien, dans nos entreprises dites « privées » ? Ce sont la confiance, la compétence, la pertinence et la santé qui garantissent l’ordre, jamais la contrainte. Cette dernière ne mène qu’à la révolution et non à la libération. Nous constatons que diriger une entreprise comme cela se faisait il y a vingt ans, conduisait quasi systématiquement au mal-être du dirigeant et de ses collaborateurs. Ce n’est pas conviction que beaucoup continuent d’agir ainsi, mais par méconnaissance. Qu’en est-il de nos administrations ?

Dans le processus de libération de l’entreprise, le premier à sentir une certaine gêne est le manager ou le dirigeant car il perd du contrôle et du pouvoir ; mais il gagne en confiance et légitimité sur le long terme.

Aider l’administration à retrouver la fierté de leurs missions

Depuis presque un siècle nous créons, expérimentons et utilisons des outils permettant aux dirigeants d’entreprise de grandir, et ce quel que soient leurs parcours préalables. Nous possédons aujourd’hui au Centre des Jeunes Dirigeants des méthodes éprouvées et approuvées afin de respecter la dignité humaine de chacun et prendre conscience de nos responsabilités individuelles et collectives.

Nous pouvons et nous voulons mettre à disposition de la société civile notre expérience, notre savoir-faire et notre savoir-être afin que les acteurs de l’administration retrouvent de la fierté dans leur mission.

Mettre en place des écosystèmes qui permettent d’agir

Concrètement nous invitons les Maires, les Adjoints au Maire ou tout autre acteur territorial à prendre contact avec nos associations locales pour expérimenter ces outils et méthodologies, pour les transposer à l’administration afin de progresser, tout comme nous le faisons au sein de nos entreprises, et de diriger en conscience des organisations, ici et maintenant, en 2016, en France.

Il est urgent d’être acteur du bien-être de tous les hommes et femmes en mettant en place des écosystèmes qui permettent d’agir, de se sentir utile et d’envisager l’avenir avec optimisme.

Et si nous étions les acteurs principaux de ce théâtre fabuleux qu’est l’administration ?

Le jeu en vaut largement la chandelle, nous avons besoin d’une administration fière de sa mission, de citoyens ayant confiance en celle-ci. Ainsi nous deviendrons, nous citoyens, la première ressource et richesse de notre pays.

Il est grand temps d’éloigner l’administration des intérêts électoralistes, en contradiction avec sa mission régalienne, servir la Société et défendre l’intérêt collectif.

Alors, allongeons-nous dans l’herbe, regardons ensemble le ciel et respirons pour prendre conscience que ce monde nous appartient. Et si, nous, citoyens étions les acteurs principaux de ce théâtre fabuleux qu’est l’administration ?

Olivier de Pembroke

Président du Centre des Jeunes Dirigeants

Olivier de Pembroke

Agé de 39 ans, Olivier de Pembroke est depuis le 1er juillet 2016 le président national du Centre des jeunes dirigeants d'entreprise (CJD France). Il a choisi de placer le mandat national 2016-2018 du CJD sous le thème « Plus que des entreprises, des citoyens ! ». En parallèle, il dirige également l’entreprise TRADIFET, spécialiste du transport de marchandises depuis 1979.

1 Commentaire
  1. Cela correspond à un message que je asse depuis des années avec notre ami Hervé Sérieyx aux politiques: libérer les intelligences des fonctionnaires en instituant un management par le sens. Cela réussit chaque fois qu’on le tente sincèrement. Mais il faut consolider cela dans les pratiques quotidiennes par des méthodes de travail participatives impliquant la transparence des objectifs. Il s’agit de l’Analyse de la Valeur et ses dérivés…non dévoyés. Voir le manifeste signé par 800 professionnels dont de nombreux JD: Manifeste Valeur(s):http://chn.ge/1jHeYnH.

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux