L’Agence France Entrepreneur devient opérationnelle

L’Agence France Entrepreneur va s’appuyer sur les anciennes missions de l’APCE. Elle sera présidée par Mohed Altrad, entrepreneur que l’on ne présente plus.

C’est officiel. L’Agence France Entrepreneur devient opérationnelle. Elle a été lancée officiellement le 13 avril à l’occasion du 3e Comité interministériel à l’Égalité et à la Citoyenneté tenu à Vaulx-en-Velin. L’AFE va renforcer l’accompagnement de tous ceux qui désirent créer et développer leur entreprise, notamment dans les territoires fragiles. Aujourd’hui, l’offre d’accompagnement et de financement est toujours insuffisante.

Pour mener à bien ses missions, l’AFE va s’appuyer sur les ressources de l’APCE. L’agence reprend d’ailleurs les missions d’information, d’orientation des porteurs de projet et, en particulier, de promotion de l’entrepreneuriat. À cela s’ajoutent de nouvelles compétences : déploiement de la stratégie nationale de soutien à l’entrepreneuriat, coordination de l’action publique au niveau national, et renforcement de l’articulation des actions nationales et territoriales.

Se rapprocher de tous ceux qui sont éloignés de l’entrepreneuriat

Dans le détail, l’Agence France Entrepreneur va tenter de faciliter les créations et les reprises d’entreprises les plus pérennes et, surtout, les plus créatrices d’emploi. Elle va se concentrer également sur le développement des très petites entreprises (TPE) et des petites et moyennes entreprises (PME) qui créent de l’emploi. Enfin, elle va proposer un cadre plus favorable à l’initiative économique. Sur ce point, toutes les idées sont les bienvenues.

« L’AFE a une mission particulière à remplir au bénéfice de tous ceux qui sont aujourd’hui les plus éloignés de la chaîne entrepreneuriale et qui aspirent à devenir des acteurs du développement économique de ce pays », rappelle Mohed Altrad qui prend les rênes de la nouvelle agence. Il sera entouré de l’État, la Caisse des Dépôts et Consignations, l’Association des Régions de France, le Conseil supérieur de l’Ordre des experts-comptables, CCI France et l’Assemblée permanente des Chambres des métiers et de l’artisanat.

Nouveau visage de l’entrepreneuriat à la française

Mettre Mohed Altrad à la tête de cette nouvelle agence est un signe fort. Premier français à remporter le Prix de l’Entrepreneur de l’Année au niveau mondial, l’entrepreneur est à la tête du groupe Altrad, présent dans plus de 100 pays. Il déploie 170 filiales et, avec ses 22 000 salariés réalise un chiffre d’affaires de près de 2,5 milliards d’euros. « Ce multiculturalisme représente la véritable richesse de l’entreprise », affirme Mohed Altrad.

Originaire de Syrie, Mohed Altrad doit tout à son esprit d’entreprise. Il arrive très jeune en France dans les années 70. Après une 1re carrière d’ingénieur, il décide de créer sa première entreprise en 1984. Il rachète l’année suivante un fabricant d’échafaudages en faillite. Une structure qui va devenir la base de son groupe mondialisé. Plus qu’aucun autre, Mohed Altrad représente le nouveau visage de l’entrepreneuriat à la française.

@TancredeBlonde

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux