L’ISTEC ouvre son carnet d’adresses aux étudiants entrepreneurs

Les alumni vont pouvoir soutenir désormais les étudiants-entrepreneurs de l’ISTEC. Un coup de pouce très important quand on démarre sa startup.

Toutes les écoles ont compris l’importance de l’entrepreneuriat. L’ISTEC aussi en créant ISTEC Entrepreneuriat, une association exclusivement dédiée aux étudiants-entrepreneurs. Désormais, les étudiants en phase de création d’entreprises vont pouvoir bénéficier de la force du réseau des diplômés et anciens élèves. Ce qui n’était pas le cas auparavant. Les étudiants vont pouvoir démarrer avec un premier réseau naturel.

Aujourd’hui, l’incubateur de l’ISTEC héberge une soixantaine de projets de créations d’entreprises portés par des étudiants. Une vraie marque de fabrique de l’école. Chaque année, 15 % des jeunes diplômés créent leur propre entreprise dès la sortie de l’école. Les workshops de l’ISTEC facilitent les vocations. Les étudiants peuvent échanger avec des banquiers, clubs d’investisseurs, Business Angels et fiscalistes.

Ne pas formater les élèves

« Rares sont les diplômés d’écoles de commerce qui auront à l’avenir une carrière 100% linéaire. À un moment ou un autre, ils devront savoir créer leur propre activité pour rebondir, c’est notre rôle de préparer nos étudiants à cette éventualité, mais sans les formater. Cela suppose de mobiliser plein de qualités : la réactivité, le courage, la lucidité, la capacité à fédérer des énergies», explique Benoît HERBERT, directeur de l’ISTEC.

Quand le projet de l’étudiant parait vraiment viable, l’école met en place accompagnement spécifique : rendez-vous réguliers avec le responsable de l’incubateur ; coaching dédié au business plan, au discours investisseurs, au leadership et à la gestion de la société. Et cela donne parfois de très beaux résultats. Retour sur ces startups issus de l’ISTEC.

FAGUO SHOES : Créée pendant leur cursus par Frédéric MUGNIER et Nicolas ROHR, 2 istéciens diplômés en 2010, la société FAGUO commercialise des chaussures de tennis responsables : à chaque paire de tennis vendue, la société plante un arbre. Aujourd’hui la société FAGUO, c’est 27 salariés, 466.000 arbres plantés et un CA supérieur à 2 M€.

WATO : Créée par Foulques JUBERT, diplômé 2010, la société WATO est une Agence d’événementiel atypique qui réinvente la fête et redonne son prestige festif aux nuits parisiennes : soirée Libération de Paris, dans un bunker anti-atomique ; dîner chic dans les Catacombes ; piscine transformée en dancefloor ; soirée Venise Sous Paris en 2016, etc. WATO.

Campus Channel : Co-crée en 2011 par Julien Adam, puis revendue à 1 grand quotidien national en 2014, la plateforme Campus Channel permet aux directeurs des programmes des grands établissements d’enseignement supérieur de présenter leur offre de formation et leurs innovations pédagogiques. Une des originalités de cette plateforme vidéo, c’est que les invités répondent directement aux questions des étudiants.

Le même istécien, Julien Adam, a créé en 2012 la société Au bout du Champ . L’idée est simple : vendre des produits alimentaires frais récoltés le matin même. La start-up a déjà 3 emplacements ; 1 à Levallois, 2 à Paris (dans le 17ème et dans le 18ème)

#Replay : Le startupper est revenu nous voir pour notre plus grand plaisir. Cette-fois-ci, il nous parle de la recherche d’associé, avec un ton toujours aussi décalé :

@TancredeBlonde

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux