Startup : le Groupe INSEEC lance STRAT’UP pour ses incubateurs

Le Groupe INSEEC lance STRAT’UP, un cycle de séminaires sur l’innovation pour les porteurs de projet qui intègrent les incubateurs du Groupe INSEEC et de la Ruche.

Réinventer les incubateurs. Toujours à la recherche de nouvelles idées pour ses porteurs de projet, le groupe INSEEC vient d’annoncer le lancement de STRAT’UP. Le programme veut devenir un champ d’expérimentation du design thinking à destination des porteurs de projets et des créateurs d’entreprises. En clair, elle veut les aider à explorer des voies alternatives : co-création d’un concept et de son marché, communication sur la valeur co-créée, etc.

Un procédé qui est généralement appliqué au développement de l’offre de l’entreprise. Adapté au cadre d’une école de commerce, le groupe INSEEC cherche plutôt à dynamiser l’imagination des porteurs de projets. Un travail indispensable quand on se trouve en phase de création ou de développement commercial. L’état d’esprit juste n’est pas simple à aborder.

« Strat’up nous a permis d’explorer une nouvelle dimension »

La première étape de STRAT’UP s’est déroulée à Paris les 12 et 13 avril en présence de La Social Factory, l’incubateur de La Ruche et partenaire de l’INSEEC. Pendant deux jours, et à partir de leurs besoins, les jeunes entrepreneurs ont ainsi pu mieux spécifier leur création de valeur, prototyper leur business model, et affûter leur réflexion stratégique. Une expérience qui n’a pas déplu aux startups présentes.

« On a appris à structurer notre vision du projet dans le temps et dans la manière d’atteindre les étapes pour atteindre notre finalité », explique Kowffice, une plateforme dédiée à la location d’espaces de travail. Quant à Buddler, une application de lutte contre les amitiés uniquement virtuelles, « le programme Strat’up nous a permis d’explorer une nouvelle dimension, d’élargir la vision de notre projet et d’en repenser une partie ».

« Mettre en perspective certains freins, blocages »

Tout l’enjeu « pour ces entreprises est de devenir des marques fortes de sens et d’expérience. L’idée est que ces entrepreneurs en devenir, apprennent à identifier où ils en sont dans leur processus d’innovation, à se poser des questions qu’ils ne se posaient pas jusque-là, et à travailler la vision de leur projet. L’innovation se joue aussi dans sa façon d’innover », ajoute Cathy Breda, enseignant-chercheur à l’INSEEC et spécialiste de l’innovation.

En partenariat avec La Ruche, d’autres startups ont bien voulu faire partager leurs retours, comme ManyWays, expert dans l’expérience d’apprentissage collectif, et Fullmobs, startup fondée sur le crowdtiming. « Le séminaire nous a aidé à mettre en perspective certains freins, blocages; ou au contraire, trouver les leviers sur lesquels s’appuyer pour redéfinir la stratégie globale de notre marque et être plus cohérent dans nos scénarii futurs ».

#Replay : Le startupper est revenu nous voir pour notre plus grand plaisir. Cette-fois-ci, il nous parle de la recherche d’associé, avec un ton toujours aussi décalé :

@TancredeBlonde

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

1 Commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux