« Franchisé, je me suis lancé cette année »

Quelques mois suffisent généralement pour devenir chef d’entreprise en franchise. Retour sur le parcours de Matthias Legrand, qui ouvre son restaurant Au Bureau en mars prochain à Niort, après avoir travaillé 7 ans à la City de Londres.

 La franchise pour une reconversion totale

Comme 70 % des nouveaux franchisés, Matthias Legrand était salarié avant de se lancer en franchise. Un master d’économie et gestion en poche, ce Normand d’origine a travaillé dans une banque d’affaires parisienne pendant 2 ans, puis dans le secteur de la finance à Londres pendant 7 ans. « Il y a un an, j’ai décidé de changer de voie », confie le trentenaire. Après avoir économisé un certain pécule, il envisage de retourner à ses premières amours : la restauration. « Ouvrir mon propre restaurant, c’est comme un rêve de famille que mon père, restaurateur, aurait aimé réaliser », explique-t-il. Bien qu’ayant travaillé en  brasserie pendant ses études, Matthias n’a pour autant pas de formation spécifique aux métiers de bouche. Aussi, la franchise s’impose comme une solution clé en main. « M’adosser à une enseigne me semblait important car, n’étant pas un professionnel de ce métier, l’expérience d’un réseau était nécessaire pour bien démarrer. » Sensible à l’attrait des pubs londoniens durant sa vie d’expatrié, Matthias a pensé naturellement à l’enseigne Au Bureau pour ouvrir son restaurant.

Le premier contact avec l’enseigne

Après avoir candidaté, Matthias est rapidement convié à une réunion d’informations, en mai 2014. Présentation du groupe Bertrand, ses différentes enseignes, son pôle restauration et, plus spécifiquement le réseau Au Bureau… En une matinée, le candidat à la franchise voit plus clair quant à son projet. L’après-midi même, il rencontre au cours d’un entretien individuel la responsable du recrutement franchise de l’enseigne. L’occasion de partager ses motivations, son parcours professionnel et personnel qui l’ont encouragé à devenir franchisé. Une poignée de semaines plus tard, Matthias est invité à suivre un stage d’immersion au sein d’un établissement Au Bureau. « Cette expérience m’a permis de découvrir quel serait mon futur quotidien en tant que franchisé, mais aussi de convaincre définitivement le franchiseur de valider ma candidature », assure le franchisé. Et d’ajouter : « C’est important de poser de nombreuses questions aux équipes et de montrer son implication sur le terrain à ce moment-là. »

L’ouverture

Matthias a souhaité aller vite. Ayant démissionné de son précédent poste pour se consacrer pleinement à sa de création en franchise, il a piloté son projet à distance, depuis son lieu de résidence à Londres. « J’avais hâte de passer à autre chose », explique-t-il. « L’enseigne a d’ailleurs compris que je souhaitais ouvrir rapidement, et s’est adaptée. » Recherche d’emplacement, démarches administratives et recrutement du personnel…  Le restaurant est prêt pour l’ouverture, prévue en mars.

Jennifer Matas

Jennifer Matas

Journaliste aux Echos de la franchise

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux