Le langage non verbal qui vous fait aimer de tout le monde

content-langage-non-verbal

Le charisme d’une personne tient la plupart du temps à la manière dont il se comporte avec ses semblables. Voici quelques exemples à adopter.

Le charisme tient à si peu de chose. D’après Leil Lowndes, auteure de « Comment parler à tout le monde », le langage non verbal donne le ton en terme de bonne ou de mauvaise première impression. Il serait même possible d’attirer l’attention de n’importe qui sans avoir à prononcer un mot. En voici quelques exemples.

Plongez vos yeux dans les siens

« Montrez avec vos yeux que la conversation vous passionne », explique Lowndes. Un contact qui doit perdurer même quand la personne a arrêté de parler. « Quand vous devez regarder autre part, faites-le lentement, comme si vous aviez du mal à sortir de la présente conversation », ajoute-t-elle.

D’après Lowndes, les personnes qui utilisent cette technique sont plus appréciées dans l’entreprise.

Concentrez votre regard sur la personne qui vous intéresse

Dans un groupe, Lowndes conseille aux personnes en plein networking de regarder la personne qui les intéresse, même si une autre personne est en train de parler. Si l’attention est concentrée sur elle, il est impossible qu’elle ne remarque pas l’intérêt que vous lui portez.

Attention cependant à ne pas trop appuyer le regard. Un regard trop insistant peut rendre la personne mal à l’aise. « Vous devez regarder en premier l’orateur, mais accordez deux-trois petits regards en coin à la cible choisie ».

Limitez vos mouvements

Pour donner de la crédibilité à son propos, mieux vaut ne pas trop bouger lors des prises de paroles. « Ne remuez pas, ne tremblez pas, ne tortillez pas, ne vous grattez pas », implore Lowndes.

Mettre ses mains près du visage quand on parle donne également l’impression à celui qui écoute que « vous mentez ou que vous êtes anxieux ». Pour éviter cela, un corps et un regard stable suffisent à donner l’impression que vous vous fixez sur la personne en face de vous.

Le sourire calculé

« Ne faites pas un sourire dans la seconde quand vous dites bonjour à quelqu’un », indique Lowndes. Cela voudrait dire sinon que le sourire est pour tout le monde.

Ainsi, Lowndes conseille-t-elle aux entrepreneurs en pleine séance de networking d’attendre quelques secondes avant de donner « un beau sourire franc et chaleureux qui resplendit autant sur votre visage que dans vos yeux ».

« Salut vieille branche »

Même si c’est une nouvelle rencontre, Lowndes agit comme si la personne était une vieille connaissance. D’après l’auteure, cet état psychologique va « attendrir » tout votre corps.

D’autant plus utile qu’avec un tel comportement, il est très possible que cette personne devienne « un vieux copain » en un rien de temps. Une sorte de méthode de Coué du Networking.

Cela peut toujours servir.

Tancrède Blondé

 

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

1 Commentaire
  1. Bonjour,
    Effectivement ces conseils me semblent « parfaits ». Les pratiquants régulièrement je sais qu’ils fonctionnent bien.
    Cela dit, je pense qu’il manque le « 1er conseil » : « Partez du principe que la personne que vous rencontrez est une bonne personne ».
    Il est très difficile de se forcer à faire « semblant » quand il s’agit de créer des relations de qualités. Si le doute, la peur, le stress, le soupçon etc vous habitent, ce sont eux qui prennent le contrôle de vos infimes mouvements.
    Mais si vous vous sentez vous-mêmes en confiance, alors accepter de le laisser paraitre devient facile. Si vous allez chercher en vous, la croyance que cette personne (au-delà de ce que l’on sait d’elle, ou de ce que l’on croit savoir) est une bonne personne avec qui je peux m’entendre… alors tous ces conseils seront facilement applicables. Et cela, parce que nous nous sommes d’abord prédisposer avec nous-mêmes avant de s’être prédisposé avec l’autre personne.
    Isabelle Montané

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux