Santé : courir un marathon permet d’être un meilleur dirigeant

superman-charisme

D’après une étude, un chef d’entreprise habitué à courir des marathons serait un meilleur leader par rapport aux autres.

Si le métier d’entrepreneur devait être un sport, le marathon serait probablement la réponse la plus pertinente. Endurance, volonté, préparation et stratégie, autant de qualificatifs qui font partie du quotidien d’un dirigeant.  À tel point d’ailleurs que, selon une étude, courir des marathons permet aux chefs d’entreprises d’être un meilleur leader pour la société.

L’étude publiée sur le site des Recherches en sciences sociales explique avoir trouvé « une relation positive entre la santé du CEO et la valeur de l’entreprise ». Aux yeux des chercheurs, un CEO en bonne santé est un CEO qui a couru un marathon dans l’année. On est loin des joggings de 30 minutes du dimanche matin.

La pratique du sport modère le stress

Avec les données recueillies sur les dirigeants suivis par Standard & Poor’s entre 2001 et 2011, les auteurs de l’étude ont pu ainsi comparer les performances sportives et financières des entrepreneurs qui ont accompli un marathon dans l’année. Le résultat est sans appel : les entreprises menées par des dirigeants marathoniens affichent des performances 5 % supérieures à celles qui ne le sont pas.

« La pratique d’un sport modère le stress, augmente les capacités cognitives et améliore les performances globales de travail. Aussi, serait-il pertinent pour les CEO confrontés à un haut niveau d’engagement et de responsabilités, d’effectuer un travail particulier au niveau physique et mental », expliquent les auteurs de l’étude.

Indispensable pour atteindre le marché américain ?

D’ailleurs, toujours selon les chercheurs, le niveau sportif d’un dirigeant va devenir un élément important aux yeux des investisseurs. Attention, personne ne demande non plus à courir le Marathon de New York chaque année. Cependant, si une levée de fonds se joue à quelques détails, il se peut que la pratique d’un sport devienne un critère déterminant.

En clair, les entrepreneurs français en passe d’investir le marché américain ont tout intérêt à se mettre à la course à pied. Au risque sinon de rater certaines opportunités d’affaires.

 Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

3 Commentaires
  1. l’étude fait elle une différence entre la pratique de la course en vue de courir un marathon et celle d’un autre sport qui apporte les mêmes bénéfices ? Volonté, patience, stratégie…

  2. C’est possible de faire la comparaison avec la réussite de l’entreprise du leader qui fait du marathon parce que le marathon nécessite beaucoup de confiance en soi comme son entreprise pour qu’il est un bon leader

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux